From Teheran to USA

argo-poster.
Quelques lignes sur Argo, le dernier film de Ben Affleck sorti le 7 novembre. N’ayez crainte, pas de pitch trop détaillé, de moments-clefs ou de fin dévoilés ici. Vous pouvez lire sans risque de voir tout le plaisir gâché avant même de vous être assis dans votre fauteuil de ciné.

Pour faire bref, l’histoire est basée sur des faits réels : une affaire aujourd’hui dé-classifiée de la CIA qui se déroule en 1979, en pleine crise iranienne. L’Agence doit exfiltrer depuis l’Iran six otages américains cachés à Téhéran et recherchés par tout un pays révolté contre les Etats-Unis. Leur solution : les faire passer pour une équipe de tournage d’une grosse production hollywoodienne…
.

ARGO.
Un fond historique bien réel, qui nous plonge dès les premières minutes dans l’ambiance et crédibilise complètement l’ensemble. Le talent de Ben Affleck-réalisateur c’est justement de réussir à gérer ce côté tragique de l’histoire vraie : sans en faire trop ou pousser dans le pathétique pour aller chercher la larme du spectateur, il ne délaisse pas pour autant le contexte de l’époque et la violence qui va avec (on fera forcément le parallèle avec les évènements actuels dans les pays arabes). Mais il parvient aussi à alterner avec des moments plus légers. C’est sûrement pour ça que le public apprécie : le film en lui même est dur parce que dramatiquement vrai, l’atmosphère est tendue tout du long et on comprend le sens du mot suspense, mais cela n’empêche pas de rire sincèrement à quelques répliques.

Si comme moi vous allez au cinéma pour ressentir quelque chose en vous laissant prendre par une histoire et presque la « vivre » avec les personnages, alors vous devriez aimer Argo. On regrettera seulement la vision peut-être trop négative de l’Iran, même si on n’en attendait guère plus d’une telle production américaine.
.

01_argo_wallpaper_1920x1200
.
Un bon conseil, n’arrivez pas en retard à votre séance. D’abord parce que le film est attendu et que vous ne serez certainement pas tout seul dans la salle (un samedi soir, semaine de sortie, les Champs-Elysées… je vous l’accorde c’était pas l’idée du siècle). Mais surtout pour ne pas louper les premières minutes : un rappel des évènements historiques qui précèdent l’action, très bien fait et utile pour la compréhension du reste du film.

Sandrine Philippart

« Argo »
Par et avec Ben Affleck
Sorti le 7 novembre

Publicités