La B.A. culturelle

La Synagogue et saint Jean. Ivoire, H. 22,5 cm (Synagogue) et 24 cm (saint Jean) © Musée du Louvre 2012 / Martine Beck Coppola

La Synagogue et saint Jean. Ivoire, H. 22,5 cm (Synagogue) et 24 cm (saint Jean) © Musée du Louvre 2012 / Martine Beck Coppola

Parce que chez JBMT on aime la culture, on ne fait pas que la promouvoir. On met aussi en avant les initiatives qui tentent de la préserver. Crise oblige (ou pas), le budget alloué à la culture sera réduit en 2013 de 3,26% (dont -9,8% pour le domaine « patrimoine »). Pour faire face à ce coup dur, musées et monuments historiques mettent en place des solutions comme le mécénat collectif.

Vous avez probablement entendu parler de l’appel de fonds gigantesque de 2010, réalisé par le Louvre pour l’acquisition des Trois Grâces de Lucas Cranach. (Mais si, rappelez vous). Et bien le musée ne s’arrête pas là, et depuis quelques mois c’est une nouvelle mission qui attend les généreux donateurs : permettre à un groupe de statuettes d’ivoire, œuvre majeure de l’art gothique, d’être enfin réuni.
.

La Descente de Croix, ivoire, musée du Louvre © Musée du Louvre 2012 / Martine Beck Coppola

La Descente de Croix, ivoire, musée du Louvre © Musée du Louvre 2012 / Martine Beck Coppola

.
Le Louvre possède en effet une partie seulement de cette Descente de croix. Ce type d’iconographie présente habituellement le corps mort du Christ avant sa mise au tombeau, entouré de la Vierge, Joseph d’Arimathie, Nicodème et saint Jean. Dans le cas présent, deux allégories (L’Eglise et la Synagogue) complètent l’ensemble. Aux quatre statuettes déjà au musée manquaient saint Jean et la Synagogue, que l’on pensait détruits. Mais il y a quelques mois, les deux personnages ont été retrouvés dans une collection privée !

Le Louvre a ainsi la possibilité de les acquérir s’il réunit la somme nécessaire. C’est là que la communauté des internautes entre en scène, une fois encore, par l’intermédiaire de tousmécènes.com. Un don, même minime, permettra peut-être de réunir ce petit groupe hors du commun, pour la première fois depuis plusieurs siècles… Dépêchez-vous, il ne reste que deux mois ! Ça se passe ici.

 D’autres initiatives de ce type existent, comme mymajorcompany qui ne se limite plus seulement au financement de nouveaux chanteurs, mais se lance dans la restauration de monuments historiques. Si vous connaissez d’autres plateformes de ce genre, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour les faire découvrir à nos lecteurs.
.

Pascale Mollard-Chenebenoit © 1994-2012 Agence France-Presse

Pascale Mollard-Chenebenoit © 1994-2012 Agence France-Presse

.
Le mécénat collectif prend donc de plus en plus d’ampleur, jouant sur les réseaux sociaux et la diffusion de l’information : un internaute qui donne quelques dizaines d’euros et qui en parle sur Facebook ou Twitter peut lancer une réaction en chaîne de dons, aussi efficace qu’un gros chèque fait dans le silence. La culture a besoin de tous, même des plus petits portefeuilles ! Alors n’hésitez plus, et en cette fin d’année où les échéances d’achat ou de restauration arrivent à terme, et où l’esprit de Noël vous envahit, soyez généreux et aidez à la sauvegarde de votre patrimoine !

Et sur votre liste au Père Noël, pourquoi ne pas demander qu’un don, même de quelques euros, soit fait en votre nom…?

Sandrine Philippart

Publicités