Float

La musique des XX se résume très simplement, en un mot : le flottement. Sans être traînants ou trop fleur bleue, les morceaux nous rendent doux comme du coton frais. Les deux voix, l’une féminine très douce, l’autre ténébreuse, s’accordent et se complètent de façon très naturelle, dans un enchaînement qui n’a rien du duo millimétré.

Les pochettes de leurs deux albums ne vous tromperont pas : elles reflètent leur contenu, de l’épuré et de l’harmonie. Ecouter les XX, c’est voir en continu un R.E.M. de belles images et se sentir comme épris.

——————————————————————

Compte-rendu du concert du 18/12 au Centquatre (Paris XIXe)

Les XX se sont bien faits attendre, mais autant vous dire qu’on les a pardonnés. Après une première partie plus électro (John Talabot) qui a bien mis en bouche la grande halle pleine à craquer, ils débutent en grande pompe avec leur succès du moment, Chained. Trois individus sur une grande scène, qui la remplissent sans peine.

Ce que l’on peut reprocher au trio est certainement leur manque de diversité (les mélodies peuvent presque se superposer selon les morceaux) – or ils nous ont livré en live des versions beaucoup plus diverses de leurs pistes, allant jusqu’à proposer des bribes de techno dance (non, ça ne se dit pas ? De la bonne musique rythmée sur laquelle on peut danser ?). Nous qui n’avions pas voulu déposer nos affaires au vestiaire en arguant fièrement « Les XX, ça ne sera pas un concert à pogo »… comme nous avions parlé vite.

Le groupe a tout de même veillé à ne pas dénaturer leurs chansons tout en les réinterprétant (c’est toujours un peu décevant de ne pas retrouver LE tube lors d’un concert non?). La mise en scène va croissant, accompagnant notre extase, on gazouille de contentement. Et, bien sûr, on flotte.

Absolument nirvanesque, on vous recommande d’aller voir les XX sur scène !

N’oubliez pas que toute une sélection de morceaux des XX est disponible sur notre playlist !

Louise

Publicités