Une noce en Italie

© Le FIgaro

© Le Figaro

Besoin de vitamines, et d’une bonne dose de rire pour cette fin d’année fatigante ? Et bien foncez à la Comédie française voir « Un Chapeau de paille d’Italie » ! Un savoureux Labiche, où les quiproquos s’enchaînent, au rythme des chansons et danses des comédiens. La trame de l’histoire se tisse autour de Fadinard, jeune homme sur le point de se marier. Or voilà, le jour de la noce son cheval mange un chapeau de paille, celui d’une femme en plein rendez-vous avec son amant militaire. Sous la menace de celui-ci, Fadinard va devoir se lancer à la recherche d’un chapeau de substitution, rigoureusement identique au premier, et tant qu’il ne l’aura pas trouvé, le couple d’amants restera installé chez lui. Et c’est sans compter que toute la noce est à sa porte ; il se voit donc contraint de les entrainer dans cette quête folle, tout en leur dissimulant sa véritable raison.  

702169_543126539050440_425328000_n

Le metteur en scène Giorgio Barberio Corsetti a choisi de transposer la pièce (ce qui est tout à son honneur) dans les années 70 : ça danse le rock avec pantalons patte d’éf’, chemises bariolées et bananes à gogo. On se croirait presque dans Grease par moment. Enfin, le jeu des comédiens est excellent, ils débordent d’énergie, notamment Pierre Niney (Fadinard) et Christian Hecq (le beau-père). On se demande presque comment ils ont la force de remonter tous les soirs sur scène !

Bref, vous l’avez compris, j’adore cette confiture et vous la recommande vivement !

Elodie

« Un chapeau de paille d’Italie » 

A la Comédie Française jusqu’au 7 janvier

Publicités