Un week-end, une ville : La Rochelle

Invitée par JBMT cette semaine pour rédiger un nouveau un week/une ville, j’ai choisi, quoi de plus simple, de vous parler de ma ville natale. Tout d’abord, il faut savoir que La Rochelle est bien plus jolie sous le soleil. Ainsi, la meilleure période pour venir est le printemps, c’est-à-dire après que la ville a repris des couleurs et AVANT que tous les touristes (anglais surtout) n’aient débarqué.

Premier conseil, La Rochelle se vit à vélo (ou à pied), car ici, plus que tout ailleurs en France, le vélo est roi. D’ailleurs, l’idée du vélo de location (sans être trop chauvine, mais je suis une fan inconditionnelle de la bicyclette) est ROCHELAISE !
.

droppedImage-2

Les quais de La Rochelle © P. Lando via http://www.visiter-la-rochelle.fr/

.
En arrivant de la gare, prenez le bus jusqu’au port et ne vous arrêtez pas plus loin ! Choisissez de vous asseoir en terrasse du Quai 22, vous pourrez profiter de la lumière du matin entre les deux tours.

Allez ensuite vous balader dans les vieilles rues en passant par la Grosse Horloge, l’une des anciennes portes de la citadelle. Remontez depuis ces petites rues (tous les chemins mènent à Rome !) jusqu’à la place de Verdun et choisissez :

  • Aller tout droit jusqu’au Jardin des Plantes. Là vous ne pouvez pas ne pas entrer dans le Muséum d’Histoire Naturelle. La collection est assez reconnue et elle mérite une petite visite. D’autre part, le parc est d’un charme fou, d’autant plus que le bâtiment du muséum est un ancien hôtel particulier rénové, ce qui ne gâche rien. Déambulez entre les différentes senteurs du Jardin des Plantes avant de retourner à la civilisation.
  • Ou bien emprunter la rue Gargoulleau, et si vous aimez l’art contemporain n’hésitez pas à entrer dans le tout nouveau musée des Beaux-Arts (28 rue Gargoulleau).

.

Statue au muséum d'histoire naturelle, © P. Lando

Statue au muséum d’histoire naturelle, © P. Lando via http://www.visiter-la-rochelle.fr/

.
Après le déjeuner, si l’envie de faire du shopping vous prend, vous pouvez opter pour les magasins classiques qui se trouveront dans le cœur de la vieille ville. Si vous cherchez plus original, traversez le canal Maubec pour aller chiner des vinyles ou vieux CD chez le marchand juste à l’entrée de la rue. Puis allez tout droit chez Mix & Tendances (29 rue Saint Nicolas) pour trouver des fringues vintages et neuves, importées pour la plupart directement d’Angleterre.

Avant 18h dépêchez-vous d’aller à la Guignette (sinon vous n’aurez plus de place !), un rendez-vous à ne pas louper pour déguster vins chauds et froids «délicieux… Et traîtres si on en abuse». La bouteille de l’une des cinq spécialités de vin est à 8€, et il est conseillé de la partager (même si on ne doute pas une seule seconde que vous en reprendrez une deuxième, voire une troisième…). S’il vous reste des forces et l’envie, allez refaire un tour sur le port et profitez-en pour recouvrer vos esprits.
.

(C) Jean Gaillard

La Guignette, ancien repère des pêcheurs © Jean Gaillard

.
Le dimanche matin, pourquoi ne pas visiter l’Aquarium (lieu touristique mais fierté de la ville à juste titre). Pour se désaltérer, il faut absolument monter au Café de l’Aquarium, l’endroit offre un panorama du bassin des Grands Yacht et le cocktail de fruits frais pressés est à 5€50.

Si jamais le temps se gâte ou que vous souhaitez vous réfugier au cinéma, foncez à la Coursive pour la séance de 18h. C’est une scène nationale qui propose un cinéma d’art et d’essai, et la place est à 4€50. Les films sont généralement tous très bons, et en VO !

Clémentine Marcelli

Publicités