On a dansé sur la lune

Jeune groupe de rock indépendant, PHOTO (et oui, un « faux ami » comme dans les cours d’anglais) sort tout juste son premier single : Atlanta.

Les quatre garçons nous emmènent prendre le métro avec un astronaute, siffler en haut des montagnes, danser costumés… En bref, ils nous convient à nous laisser aller à l’insouciance et à la douce folie contenues dans leur musique composite, où sur une base rock viennent se greffer des accents pop et une rythmique jouant habilement du contretemps.

Résultat, un morceau émouvant de par ses paroles et la douce plainte des claviers, mais aussi complètement enjoué et dynamique. On l’écoute au réveil, en soirée, entre amis, on bouge la tête, on ferme les yeux et on sourit.

Hélène décrypte pour vous les paroles et la symbolique d’Atlanta, une belle manière d’en prolonger la poésie…

Alors, Photo en live, ça donne quoi ?

Ça donne une très bonne surprise. Photo nous a dévoilé des mélodies plus sophistiquées et éclectiques que le single Atlanta (certes très bon, parfait pour un « tube » et se faire connaître, mais demeurant assez consensuel) : on retrouve çà et là des passages de violon, de violoncelle, de clavier, des paroles rappées, des morceaux plus doux…

Sur scène, les musiciens touche-à-tout comme le chanteur, complètement porté par ce qu’il fait, semblent partager une grande bulle dans laquelle chacun peut rentrer et s’envoler. Le public a une sensation permanente d’apesanteur ; à croire que toute la musique de Photo est une métaphore filée sur la voie lactée.

Retrouvez toutes les actualités et prochains concerts sur la page Facebook du groupe

Louise

Advertisements