Monologue sur canapé

tumblr_n542423z701t6ocs0o1_500
« Girl, Interrupted », sorti en 1999, traduit à l’écran le roman autobiographique et éponyme de S. Kaysen. Un OVNI cinématographique qui a conquis le petit cœur de JBMT.

Susanna, jeune fille solitaire et désinvolte, est internée après une tentative de suicide qu’elle nie en bloc. Se sentant en premier lieu bien loin des sérieux troubles des patientes avec lesquelles elle partage désormais ses journées, elle cherche à tout prix à mettre fin à ce glauque séjour. Puis, lentement, elle va apprendre à connaître ses comparses comme sa maladie.
.

susanna-kaysen-girl-interrupted-winona-ryder-girl-interrupted-16476411-852-480.
Le synopsis vous paraît morbide ? Loin d’être un film tragique sur l’univers de la psychiatrie, il en décèle tout le côté humain. Il montre que la frontière entre le sain et le dément, entre le normal et l’anormal est au final floue voire imperceptible. Il souligne aussi le fait qu’il est finalement aisé de se complaire dans sa situation de folie pour ne pas avoir à affronter le dehors, les décisions, les autres. Si certains passages ne s’avèrent pas édulcorés, ils témoignent simplement de la vérité sans en faire trop.

« Girl, Interrupted » évite également de sombrer dans le film d’horreur en présentant une esthétique 60’s assez acidulée, avec papier peint à motifs et vernis à ongle pastel. Une délicieuse BO alimente le tout, parsemant çà et là un doux morceau de Simon & Garfunkel, un électrique « Time Has Come Today » des Chambers Brothers ou un génial single de Bob Dylan.
.

Girl-Interrupted-The-movie-girl-interrupted-11807909-1272-716.
Et bien sûr, il y a les actrices. Même si toutes se révèlent très justes, la palme d’or revient bien sûr aux protagonistes : la fabuleuse et unique Winona Ryder, ainsi que la superbe et manipulatrice Angelina Jolie (un Oscar lui a d’ailleurs été décerné pour ce second rôle).

Valeurs sûres me direz-vous, pourtant les critiques semblent souvent penser que leurs interprétations ne suffisent pas à animer le discours « plat et ennuyeux » de Girls? Interrupted. Vous l’aurez compris, nous ne sommes pas de cet avis et louons ce film (au sens premier du terme – quoi qu’au sens figuré également) qui vise moins le dérangeant que le vrai.
.

girlsint


Girls, Interrupted [Une vie volée] par James Mangold (1999)
Avec Winona Ryder, Angelina Jolie et Elisabeth Moss

Publicités