La Lionne – Live

La vidéo du concert est visible ici !

Mardi dernier, Lianne la Havas (dont on vous avait parlé ici) pointait le bout de son trait d’eyeliner et de ses canines blanches au Trianon, à Paris. Nous n’allons pas vous décrire minutieusement chaque minute du set, mais partager ces nombreux éléments qui l’on rendu incroyable.

Tout d’abord, il y a le Trianon. Si les petites salles underground possèdent leur charme, il faut avouer qu’il n’est pas désagréable de se sentir telle Cendrillon lors d’un concert, au centre d’un théâtre avec balconnets et moulures – avec une acoustique et des balances particulièrement adéquates. C’est dans ce lieu féérique que se tenait la Lianne, sublime comme à son habitude (elle portait d’ailleurs une cape de plumes à la manière de Jessa dans la première saison de Girls. Oui référence peu culturelle, mais référence tout de même).

Armée de sa guitare électrique d’un bleu acidulé (qu’elle maîtrise parfaitement, ne se contentant pas de mimer quelques accords pour se donner un côté « musicien bohème »), elle entame les premières notes et le charme opère. Elle est ce que l’on appelle une Voix. Pas une fausse note, des envolées lyriques à vous couper le souffle, elle a cette puissance des divas tout en restant accessible. Car bien que la panthère ne manque pas de talent, elle ne perd pas son humilité et n’en finit pas de remercier la salle, de gazouiller de bonheur si l’audience connait les paroles de ses chansons, et termine son live par un « I love my job so much ». Accompagnée de musiciens de talent (le batteur Jay Sikora excelle tout particulièrement dans son domaine), elle n’hésite pas à jouer certains morceaux seule, sans accompagnement.

Ainsi, alors que l’on sait que Christophe Crénel avait adoré l’écouter chanter entre deux tables sans prétention, ce n’est pas une Lianne la Havas dénaturée que l’on a pu voir sur scène au Trianon. Elle emplissait la salle de sa personnalité, de sa voix, de son sourire ; de quoi faire monter les larmes d’émotion aux petits yeux de JBMT.

Ce n’est pas un conseil, mais une très forte incitation que l’on vous soumet : Lianne la Havas est une pure merveille en concert, allez-y.

Bonus : la piste « Everything Everything » qui ne parait pas exceptionnelle en version studio mais particulièrement émouvante en live (à 10:05 sur la vidéo).

Louise

Publicités