Un week-end, une ville : Copenhague

Suite à la gentille invitation de JBMT j’ai, moi Thomas, l’honneur de pouvoir beurrer ma première tartine avec vous. Alors d’abord bonjour à toi cher tartineur ou tartineuse, ou plutôt devrais-je dire «hej !». La météo n’ayant pas été assez glaciale à mon goût cet hiver, je vous emmène à Copenhague le temps d’un week-end – pour vous faire découvrir autre chose que la Petite Sirène et les grands centres commerciaux. Autant jouer la carte «Danemark» à fond en écoutant l’album de la belle danoise Oh Land en lisant cet article !

Où dormir?


Hôtel Fox
(Jarmers Plads 3, Copenhague)

Pour commencer, je vous conseille l’hôtel Fox, idéalement situé au cœur de la ville, à 5-10 min du métro qui rejoint lui-même l’aéroport en une vingtaine de minutes. Les chambres de l’hôtel sont spacieuses, bien insonorisées et toutes uniques car elles ont toutes été décorées par un artiste différent. Pour notre part, nous avons eu les trois premières nuits une chambre kitschissisme nommée «Heidi» décorée par un artiste suisse. Et Air France nous ayant fait la délicieuse surprise d’annuler notre vol le lundi matin à cause de la neige parisienne, nous avons pu découvrir une autre chambre la «Redrum», la chambre rouge, où tout, vraiment tout, était rouge. Ça pique un peu les yeux, mais pour une nuit ça peut aller. Je vous laisse le loisir de découvrir par vous-mêmes les autres chambres sur le site de l’hôtel.

Où manger?

Outre les fameux smørrebrød, des tartines de pain noir agrémentées de divers ingrédients que vous trouverez un peu de partout dans la ville, Copenhague possède bien des ressources gustatives.


Serenity Cupcakes
(Grønnegade 32, 1107, Copenhague)

MON coup de cœur à Copenhague. Nichée dans l’angle d’une rue calme du centre-ville se trouve Serenity Cupcakes, une petite boutique de cupcakes cosy à la déco très soignée. On y est chaleureusement accueilli par la belle Mariam Mistry, la propriétaire des lieux, qui fait elle-même chaque matin ses cupcakes (vous savez, c’est ce genre de filles parfaites qui énervent un peu). Et alors, quels cupcakes ! Certainement les meilleurs que j’aie pu goûter jusqu’à ce jour, car pour une fois le muffin n’est pas négligé, c’est un vrai et bon muffin avec un glaçage à tomber sur le dessus. Et tout est fait avec des ingrédients frais dans la cuisine de la boutique. Pour se réchauffer un peu on pourra aussi commander un grand thé chai et se caler bien confortablement dans une des banquettes contre les fenêtres. On voudrait rester toute sa vie dans cet endroit, je vous assure. Dernier conseil, allez visiter la page Facebook qui est mise à jour presque quotidiennement pour baver devant votre écran.         


Conditori La Glace
(Skoubogade 3, 1158, Copenhague)

Avertissement : ce lieu a englouti une grande partie de mon budget, très fort risque d’addiction. La Glace est la plus vieille pâtisserie de Copenhague, en activité depuis 1870 en plein cœur de la ville. Ce qui m’a plu en premier, c’est l’aspect encore préservé de cet endroit, il n’a pas subi de tentatives de marketing ou de rénovations hasardeuses comme c’est souvent le cas pour de telles institutions. Et puis on sent qu’il fait vraiment partie de la vie des Copenhaguois qui y viennent en famille prendre le petit-déjeuner ou un goûter. Mais venons-en au cœur du sujet : La Glace, c’est d’abord un très grand choix de viennoiseries de toutes les sortes et de toutes les saveurs, mais c’est aussi une sélection immense de gâteaux tous plus gros et crémeux les uns que les autres, vendus à la part. Et puis, LA cerise sur le gâteau, le meilleur chocolat chaud du monde (sans rire). Il vous est servi dans une chocolatière en argent avec une coupe de crème fouettée à faire fondre dedans. Le Paradis sur terre. Comptez quand même près de 10€ rien que pour le chocolat, mais à ce prix-là il est à volonté. Le reste des prix est à l’image du chocolat chaud, assez élevé, mais l’adresse vaut vraiment le coup et ce serait bête de passer à côté. Mais ne faites pas comme moi, y aller trois fois en quatre jours commence à faire cher.


The Laundromat Café
(Elmegade 15, Copenhague // Århusgade 38, Copenhague)

Je connaissais le concept du Laundromat Café de Reykjavik, et apprenant qu’il y en avait désormais trois à Copenhague j’avais hâte de tester. L’idée est de mettre une laverie au milieu d’un bar, et donc de pouvoir laver son linge tout en buvant un verre ou en mangeant. L’endroit est très bien décoré avec un bar-bibliothèque original composé de centaines de livres classés par couleur que l’on peut acheter. Leur carte est bien garnie tant au niveau des boissons que des plats. Je n’ai pas essayé leurs brunchs, mais je peux vous recommander le Cubano Toast, un toast accompagné de viande de porc braisée, de sauce légèrement relevée et de crème fraiche. Sinon pour y boire un coup, rien de mieux qu’un Rekorderlig, une marque d’alcool suédoise proposant des cidres aux différentes saveurs de fruits. 


Max Burger
(Gammeltorv 4, Copenhague)

Petit instant honteux : pour manger vite et pas cher, faites un tour chez Max Burger, une chaîne de fast-food suédoise qui vient d’ouvrir son premier restaurant à Copenhague. Je n’y suis pas allé car il était encore en travaux, mais je connais ceux en Suède et ils sont à mon goût les meilleurs fast-foods qui soient.

Que faire ?


Ny Carlsberg Glyptotek
(Dantes Plads 7, Copenhague)

JBMT étant un blog culturel, je me devais de parler culture. A Copenhague en matière de musées, il y a certes le très beau et grand Musée National (Nationalmuseet) qui expose notamment une très belle collection d’art viking et une section ethnographique incroyable, mais il y a aussi la Ny Carlsberg Glyptotek. La collection de ce musée est l’héritage du fils du fondateur des brasseries Carlsberg, grand collectionneur d’art égyptien et grec, de sculptures romantiques et de peintures impressionnistes. Même si vous n’aimez pas forcément les musées, la glyptothèque mérite le détour pour son jardin d’hiver totalement dépaysant. Sous une immense coupole de verre en plein centre du musée a été aménagé un véritable petit bosquet tropical avec bassins, fontaines, palmiers, fougères et fleurs exotiques. Havre de paix idéal pour se poser après une longue journée de marche dans le froid.

Pour ce qui est des collections, parmi les domaines archéologiques seule la collection égyptienne se révèle véritablement intéressante, la partie grecque ne présentant finalement que des pièces sans grand intérêt. En revanche, les reconstitutions d’œuvres telles qu’elles étaient durant l’Antiquité, c’est à dire polychromes, est une très bonne idée – parole d’étudiant en histoire de l’art. La manière dont les pièces sont disposées, les départements peints et décorés est vraiment bien pensée et de toute beauté. Je n’ai pas eu le temps de parcourir les autres collections de sculpture ou de peinture mais le musée abrite de nombreux Rodin, Monet et Cézanne entre autre. Petite astuce : le dimanche le musée est gratuit.


Lego Store
(Vimmelskaftet 37,Copenhague)

L’adresse incontournable quand on est à Copenhague, et au Danemark en général : Lego, la grande fierté danoise ! L’univers de la boutique est magique, même pour quelqu’un qui n’est pas fan des Lego comme moi ; ça vaut le coup d’y entrer rien que pour y prendre des photos. A l’intérieur, des statues grandeur nature faites de milliers de petites briques à l’image de gardes royaux, de dragons ou même des reconstitutions de rues célèbres de la ville. Les enfants n’auront que l’embarras du choix, mais on a aussi pensé aux plus grands avec des dizaines de porte-clés auxquels sont accrochés des petits personnages, des stylos, des cahiers, etc.


Søstrene Grene
(Amagertorv 24, Copenhague)

Juste en face du Lego Store se trouve Søstrene Grene, une sorte de grand bazar sur plusieurs étages. Mais par bazar, j’entends bazar à la scandinave. C’est à dire ambiance design tout en noir et en bois et musique classique diffusée dans les enceintes. Vous y trouverez de tout, des objets de déco à l’alimentation en passant par les jouets pour enfants et les confiseries. Les prix sont vraiment très bon marché, ça change du reste de la ville. Idéal pour ramener des souvenirs à tout le monde, ou pour s’acheter du thé danois ou des petites babioles de déco.

Voilà, j’espère que ce petit tour de Copenhague vous a plu et vous aura donné quelques idées. Je suis allé à l’essentiel, mais la ville capitale danoise compte beaucoup d’autres lieux tout autant dignes d’intérêt. Il ne vous reste plus qu’à partir à leur découverte.

Thomas Servoz

Advertisements