Stockholm via Hollywood

0524e6f4b426490f725f11022e1fb39f-582x387

Malgré une première adaptation réussie de la trilogie à succès Millénium de feu Stieg Larsson, Hollywood n’a pu s’empêcher de mettre son grain de sel dans cette sombre intrigue suédoise. En apparence, Monsieur James Bond et une jolie blonde transformée pour l’occasion n’apportent rien de plus à l’univers torturé du romancier si ce n’est un peu de muscles et de glamour ; contribution finalement assez malvenue dans le monde dont il est question.

Difficile de résumer ce premier tome, Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, en quelques lignes. Disons sommairement qu’il traite du travail conjugué, dans le cadre d’une enquête informelle, d’un journaliste venant de perdre sa crédibilité professionnelle dans une affaire de diffamation (Mikael Blomkvist) et d’un étrange et asocial génie de l’informatique (Lisbeth Salander).

millenium-les-hommes-qui-n-aimaient-pas-les-femmes-de-david-fincher-10603230nrqvh

Si sur nombre de points cette adaptation s’avère ni meilleure ni moins bonne que la précédente, la qualité époustouflante de la performance de Rooney Mara se doit s’être mise en exergue. En premier lieu, on apprécie que, tout comme Daniel Craig, elle ait laissé de côté son sex appeal et son image lisse voire stéréotypée. Pour les besoins du rôle, la splendide jeune femme n’a pas hésité à sacrifier sa longue chevelure ni à se faire plusieurs piercings de manière à apporter plus de réalisme à Lisbeth. L’ambiguë dualité de son personnage, brillant et autonome mais aussi fragile et désarmé, se perçoit parfaitement à travers l’attitude et le regard de Rooney. Elle fait ainsi passer sans véritable transition le spectateur d’un profond malaise à un enthousiasme frénétique. En conjuguant les deux aspects de la personnalité de celle qu’elle incarne, l’actrice évite d’en donner une vision manichéenne, pathétique ou héroïque.

Rooney-Mara-Lisbeth-Salander-582x387

Quelques placements de produit clins d’œil parfaitement américains qui pourraient nous rendre réticents nous donnent finalement le sourire : Lisbeth Salander se nourrissant de « Happy Meal » de Mc Donald arrosés de Coca Cola tout en travaillant sur son Mac Book.

En bref, « Les hommes qui n’aimaient pas les femmes » va plus loin que la simple adaptation cinématographique à succès et nous dévoile l’un des talents de demain.

Louise

« Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes »

  • Par David Fincher
  • Avec Daniel Craig, Rooney Mara et Christopher Plummer
  • Sorti le 8 janvier 2012
  • Durée : 2h 38min
Publicités