Popexpérimentale

Holobody fait partie de ces coups de foudre musicaux qui ne cessent de vous hanter jusqu’à ce que vous arriviez à en identifier les auteurs – un bout de mélodie croisé au hasard d’internet, qui s’accroche à votre oreille comme un drapeau à sa hampe.

Ce phénomène canadien est avant tout l’alliance d’une voix masculine enchanteresse, proche de celle de Devendra Banhart (la sonorité légèrement électronique de certains morceaux d’Holobody rappelle d’ailleurs son magnifique dernier album Mala), et de celle suave d’une Lykke Li en puissance. Rien de grandiloquent, rien d’extrêmement nouveau ; c’est seulement beau et bien fait, simple et complexe à la fois.

a2254335600_10

Il en résulte une musique d’une poésie prenante et immédiate, universelle, se teintant parfois de nostalgie au travers de notes qui semblent tirées de boîte à musique. L’EP d’Holobody s’écoute chez soi en toutes circonstances, s’emporte sur son mp3 pour les moments où l’on est à la recherche de confort et d’évasion au sein la jungle citadine.

Louise

Retrouvez Holobody :

Publicités