Frances Ha

Frances Ha est le dernier ovni en date de Noah Baumbach, réalisateur de Greenberg et co-scénariste de Fantastic Mr Fox. Directement inspiré du Manhattan de Woody Allen, il propose un portrait en noir et blanc de la ville qui ne dort jamais au travers des tribulations d’une jeune fille un peu perdue à l’aube de ses trente ans. La manière la plus adéquate de vous présenter Frances serait de la comparer au personnage de Jess dans la série New Girl : affreusement maladroite et généralement puérile, elle sait pourtant se rendre attachante et drôle par sa bizarrerie incomparable.

.

Frances vit pour la danse contemporaine, qu’elle pratique avec un talent pourtant peu convaincant. Elle se complaît dans sa vie d’adulescente, et souhaiterait continuer à partager son appartement avec sa meilleure amie pour le reste de sa vie. Sans jamais s’engager ailleurs, professionnellement ou sentimentalement. Frances Ha n’est pas l’histoire d’une douce marginale qui trouve enfin sa voie, mais simplement le récit des coups durs qu’elle va subir et la façon qu’elle aura de les gérer (ou non).

Greta Gerwig incarne le personnage d’une manière époustouflante, tout simplement unique ; certes c’est un peu de la triche étant donné que le rôle a été créé pour elle, mais il faut avouer qu’il a été véritablement taillé sur mesure. Mention spéciale pour le choix d’Adam Driver (le ténébreux Adam dans la série Girls – ok il est vraiment temps que l’on fasse un article sur les séries) en fils de bonne famille faussement émancipé et faussement artiste. Mais par-dessus tout la BO, la photographie et l’ambiance générale presque nostalgique nous emportent complètement, donnant envie de prendre fissa un billet pour JFK.

Chacun trouvera son compte dans cette histoire qui n’en est pas une, et saura apprécier à sa juste valeur les entrechats dans les rues de Chinatown sur fond de David Bowie.

Louise

Frances Ha par Noah Baumbac

Avec Greta Gerwig, Adam Driver et Mickey Sumner
Sorti le 3 juillet 2013

Publicités