L’Exode urbain de la création : ARCADE, pour le design à la campagne

3A l’origine de l’exposition « Une histoire de + ou de – » dont nous vous avons déjà parlé, l’association ARCADE fait partie de ces projets protégeant et promouvant la culture que l’on a envie de faire connaître et de soutenir.

Créée en 1986 à l’initiative de Alain Gislot, alors agrégé d’arts appliqués et inspecteur d’académie, l’association ARCADE – Association pour la Restauration du Château, l’Animation et le DEveloppement – a depuis œuvré au cœur du Château de Sainte-Colombe-en-Auxois pour devenir désormais ARCADE – Atelier de Recherche en Création Artistique et DEsign.

Construit en 1640 pour Jacques Filsjean, alors Gouverneur de la Chancellerie du Parlement de Bourgogne, le Château ne fera le prestige de sa famille que jusqu’à la Révolution, durant laquelle l’un de ses membres sera mis à mort. Dès lors, il se dégradera, sera pillé de ses richesses pour devenir une exploitation agricole, puis une ferme au début du XXe siècle.

En 1986, l’Association, avec la confiance de ses derniers habitants, entame une large phase de restauration jalonnée de manifestations culturelles dès 1988, tenues dans un décor atypique : les ruines et les échafauds d’une longue entreprise toujours en cours aujourd’hui. Le Château abrite désormais plusieurs salles d’exposition, un gîte d’étape, une galerie, une boutique, ainsi que sa toute dernière résidente, la presque mythique Nicole, âgée de 75 ans. Curieux mélange, mais un pari réussi et récompensé en 2001 du 1e Prix Régional pour la Restauration du Patrimoine.

Depuis 2002, ARCADE a mis au cœur de son projet la promotion de la création contemporaine industrielle, artisanale et artistique, en tentant avant tout de valoriser une forme de design « alternatif » : moins consommateur d’énergie et de matières, plus local, en fédérant les acteurs de la région. En effet, si l’association compte déjà 500 bénévoles, dont 20 impliqués régulièrement, et 160 adhérents, elle se destine au plus grand nombre : aux étudiants et scolaires par le biais d’ateliers pédagogiques, aux industriels et acteurs économiques par la promotion d’une jeune et prometteuse création, et à chacun par un accueil qui se veut de qualité, en prenant soin d’accompagner le visiteur dans sa découverte du design là où on ne l’attend pas, dans cette campagne quasi-déserte, dans ce village retiré, dans cet univers profondément rural.

Humble et discrète, ARCADE étend son aire d’influence de jour en jour et sait s’affirmer dans la sphère du design contemporain, en collaborant avec des créateurs de renom tels que les frères Bouroullec, Ron Arad, Alessandro Mendini, les frères Campana, Sylvain Dubuisson et bien d’autres. Elle promet, par sa capacité à fidéliser ses visiteurs et la qualité de ses expositions comme des pièces présentées – prêtées notamment par le Fond National d’Art Contemporain ou les designers eux-mêmes – d’affirmer son statut d’ores et déjà acquis, de centre culturel de choix, connu et reconnu.

Anaïs

Plus d’informations : http://www.arcadeweb.fr/

Publicités