Like Crazy, par Drake Doremus

En voyant le pitch ainsi que la bande-annonce de ce film originalement intitulé « A la folie », j’ai soufflé dédaigneusement en me disant que vraiment, on ne prenait même plus la peine d’innover pour faire rêver les pré-pubères. Pourtant, voilà qu’une bien triste nuit d’automne me souffle un « pourquoi pas ? », et m’incite à remette en cause mes malheureux préjugés.

Anna, jeune britannique passionnée d’écriture, part achever ses études à Los Angeles, où elle rencontre Jacob, charmant californien se destinant au design d’intérieur. Entre eux tout fonctionne à merveille jusqu’à l’expiration du visa de l’étudiante. Tous deux vont alors s’accrocher, s’épuiser, s’élimer à force d’attentes et d’espoirs, chacun de son côté du globe.

Si Like Crazy se base dans un premier temps sur des clichés, ce n’est que pour mieux appuyer l’insouciance de l’histoire encore sans encombre du couple. Avec le temps, ce décor de carton-pâte s’effondre et la réalité rattrape les deux protagonistes. Les rares moments de retrouvailles s’achèvent toujours dans le doute, la jalousie et la douleur de se voir séparés à nouveau ; les tentatives plus ou moins réussies de s’oublier ne font qu’ancrer plus profondément leurs blessures.

L’originalité du film réside en ce que Drake Doremus donne au public l’opportunité de choisir son camp, notamment en le laissant s’identifier aux deux géniaux acteurs que sont Felicity Jones et Anton Yelchin. Le spectateur se lasse de ces énièmes allers-retours, voudrait parfois que cette histoire s’achève seulement sur de beaux souvenirs, avant de se détruire complètement.

Majoritairement filmées en intérieur, siège de l’intimité, les scènes proposent des plans souvent oubliés des réalisateurs – car sans grande signification narrative, simplement émotive : un arrêt de quelques secondes sur une main posée sur une chaise, une nuque dégagée sur laquelle retombe une mèche de cheveux… Le tout agrémenté une BO simple mais efficace (à écouter ici pour rêvasser devant sa fenêtre). A voir, à expérimenter.

Louise Deglin

Like Crazy (2011)
Par Drake Doremus, avec Felicity Jones, Anton Yelchin et Jennifer Lawrence

 

Publicités