L’Amour et l’Argent

12087_10152038984103973_897441578_n

Il y a quelques semaines, nous assistions à l’une des représentations de Love & Money, pièce de Dennis Kelly interprétée au théâtre de Ménilmontant par la délicieuse compagnie « Robert aime Jocelyne ».

Love & Money : tout est dit. Par des tableaux enchevêtrés, la troupe incarne avec un humour grinçant l’histoire d’un jeune couple de nos jours, celle de deux individus en quête de ce quelque chose de mieux, de plus profond, de sensé. Chacun recherche la pièce manquante de son existence dans le monde du consumérisme et dans le modèle superficiel de réussite qui lui a été inculqué. Ce n’est pas de leur faute, au fond ; pourtant leurs actes vous donneraient la nausée. Les êtres flottent, tous en apesanteur dans leur propre univers, jamais véritablement reliés l’un à l’autre.

Cette pièce est un peu un constat d’état de nos valeurs actuelles, pointant du doigt l’inadéquation entre l’idéal avec lequel on nous bourre littéralement le crâne, et le manque de moyens dont on dispose pour y parvenir. Mais Dennis Kelly parvient brillamment à ponctuer ce tableau amer d’ironie – certainement le meilleur moyen de toucher le public. On se souvient d’avoir ri, tout en ayant au fond de soi cette petite sensation dérangeante, comme l’étiquette d’un pull qui nous gratterait la nuque.

Le succès de Love & Money tient aussi bien sûr du talent des Robert et des Jocelyne, capables d’incarner avec la dérision nécessaire ces démonstrations lamentables d’humanité. Notre coup de cœur particulier revient aux interprètes des parents des protagonistes, Julien Lopato (également dieu du patin) et Jennifer Maria (également jeune écervelée pas si naïve).

En bref, une création pleinement contemporaine ne manquant pas de mordant.

_________________________________

Plus d’informations sur la compagnie « Robert aime Jocelyne » :

Publicités