Amy Merrick, la poésie des fleurs

00055-amy-merrick

J’ai toujours considéré le travail des fleurs comme un art, certainement tout aussi prestigieux que la peinture, et d’autant plus éloquent qu’il se fait directement avec la nature, et est donc soumis à des contraintes de temps, d’espèces, de teintes.

Amy Merrick est une artiste, pour sûr. Fleuriste, elle est aussi styliste pour des éditoriaux et à l’origine de plusieurs ouvrages concernant sa profession. Toute son œuvre tourne autour de la botanique, perçue non pas comme un domaine à explorer scientifiquement, mais au contraire comme un vaste champ à saisir tel quel.

Amy ne cherche pas à faire dire quelque chose aux fleurs, elle les laisse s’exprimer et s’adapte en fonction. On perçoit tout l’aspect sauvage et imparfait de son matériau : elle ne s’efforce pas d’obtenir une rose régulière au blanc immaculé. A l’inverse, elle s’attache à donner leur noblesse à des genres champêtres aux pétales froissés et à la tige fragile, à des baies ou à des branches d’arbres parsemées de fruits en maturation.

La poésie de ses compositions, orchestrées en fonction des saisons et des ressources locales, est à couper le souffle. La jeune femme ne crée pas ex nihilo ; elle sublime la nature, en assemble des bribes pour que, l’une à côté de l’autre, leur potentiel expressif en soit renforcé.

______________

Retrouvez Amy Merrick sur son site professionnel, sur son blog, sur Twitter et sur Flickr.

Publicités