Rodrigo Amarante au Café de la Danse

par Elliot Lee Hazel

par Elliot Lee Hazel

Un petit post pour vous raconter rapidement le concert de Rodrigo Amarante, qui a eu lieu le 14 février au Café de la Danse. Ajouté seulement quelques semaines auparavant au programme, il annonçait déjà complet – c’est dire le succès de cet incroyable Brésilien. La musique de Rodrigo Amarante se résume à une seule notion, la saudade : une mélodie mélancolique et lancinante, chantée en portugais, qui vous donne l’impression d’être les pieds dans le sable de la baie de Rio un délicieux soir d’été.

Le beau barbu a su nous séduire par son sourire jusqu’aux oreilles, sa veste de costume un peu trop grande et sa guitare un peu trop petite, ses quelques paroles en français (bien que l’on se penche encore sur les paroles de Mon Nom pour en saisir le sens), son authenticité terriblement attachante. A mille lieux des pratiques habituelles, il prenait la pose pour les objectifs des spectateurs avec amusement, et se laissait déconcentrer avec plaisir, tout en nous saupoudrant de sa voix enchanteresse. Seul sur scène, Rodrigo Amarante a su à la fois imposer un certain respect dans la salle et rompre toute barrière avec le public.

« O Cometa pasou »

Louise Deglin

Rodrigo Amarante :

Advertisements