Un Week-End, Une Ville : Lisbonne

Bom dia tartineuses et tartineurs !

©4Corners, mars 2013

©4Corners, mars 2013

Aujourd’hui on vous emmène du côté de Lisbonne. Amateurs de culture et de bonne chère, vous serez comblés : Lisbonne offre en effet de très belles collections muséales et de multiples restaurants, le coût de la nourriture étant sensiblement moins élevé qu’en France… pratique pour les étudiants ! De plus, c’est une ville francophile, dans laquelle vous pourrez vous faire comprendre facilement.

Bref, on ne peut pas rester insensible au charme de Lisbonne, il y a toujours un nouveau belvédère à découvrir, un tram dans lequel monter, une rue où flâner, un jardin dans lequel se balader… On se croirait presque à San Francisco, avec une vue sur le Tage et le fameux pont du 25 avril. Pourquoi ne pas allier cinéphilie et préparatifs de voyage en regardant Lisbon story de Wim Wenders ?

 

Les conseils pratiques

Transports en communs : tramways et métros desservent toute la ville. Attention, veillez à acheter vos tickets aux machines en libre-service ou dans certains bureaux de tabac, et non pas dans le tram, puisque le coût du ticket est alors augmenté (2,85€ au lieu de 1,40€)

Hébergement : On a testé pour vous le site de location d’appartement Air Bnb. L’appartement choisi était très bien situé, à 20mn à pieds du centre-ville et très bien desservi par les transports en communs. Vue sur le Tage et sur les maisons colorées… Parfait ! On vous accueille même avec une bouteille de vin rouge ! Vous pouvez lire notre avis complet ici.

Vous pouvez également vous rendre dans la très sympa auberge de jeunesse The Independente (81 rua de Sao Pedro de Alcantra, métro Baixa Chiado). En plein centre-ville, elle est installée dans l’ancienne résidence de l’ambassadeur de Suisse, et offre un beau point de vue sur la ville. Décoration sympa, mobilier vintage… Une très bonne adresse !

Où manger ?

Parce qu’il faut bien remplir le ventre de nos lectrices et lecteurs, JBMT vous a déniché quelques bonnes adresses… Vous le constaterez vite, le coût de la nourriture au Portugal est bien moins élevé qu’en France. Un plat coûte entre 5 et 10€.

© Carlos via Wikipedia

© Carlos via Wikipedia

Petiscaria ideal (100 rua da Esperança) : le restaurant à ne pas rater, système de tapas (entre 5 et 15euros), une plongée au cœur de l’ambiance lisboète. Pour les amateurs, très bon boudin noir aux pommes.

Taberna ideal (à côté de la Petisacria ideal) : même chef que dans la précédente adresse, accueil très aimable. Une adresse authentique, un cadre très agréable où on se régale.

Jardim das Cerejas (36 calçada do Sacramento, Lun-sam 8h-22h/dim 11h-14h  19h-22h) : Resto végétarien sous forme de buffets : 7,50€ le midi et 8,50€ le soir. Bon rapport qualité/prix, n’hésitez pas à aller ensuite boire un coup sur la petite place adjacente.

Boca doce (56 rua São João da Mata) : juste en bas de notre appartement. Environ 7,50€ le plat, portions copieuses, plats typiques portugais et africains. Vous pouvez également demander à emporter vos plats.

Où boire une bière ?

Avec une superbe vue sur le Tage, tout en haut du miradouro de Santa Catarina où touristes se mêlent aux jeunes, lieu très vivant en journée. Bistrots en terrasse, pour se redonner du courage avant la prochaine montée.

©arobasebleue, juin 2009

©arobasebleue, juin 2009

À faire

Prendre le tramway 28 qui vous emmène pour un tour magique. Parfait pour un premier aperçu de la ville.

Se balader dans l’Alfama, le plus vieux quartier de Lisbonne qui a survécu au tremblement de terre de 1755, fait de petites ruelles. On y trouve de petits restaurants fréquentés par les locaux. On commence la visite au belvédère de Santa Luzia (le tram 28 a un arrêt juste devant), où on profite d’un très beau point de vue sur les toits de la ville et sur le Tage. À voir également, la feira da Ladra ou marché aux puces situé sur le campo de Santa Clara, les mardis et samedi jusqu’à 17h. Vous pouvez vous y rendre par le tram 28, à l’arrêt du monastère de Sao Vicente de Fora (passez sous l’arche à gauche du monastère). Vous y verrez de nombreux carreaux de céramique, typiques de l’architecture de la ville.

©ori_7, mars 2009

©ori_7, mars 2009

MUSEES

Une petite sélection ; ils sont gratuits pour tous le dimanche jusqu’à 14h, profitez-en !

Fondation Calouste Gulbenkian (45 avenue de Berna, métro Sao Sebastiao ou Praça de Espanha) : Tous les jours sauf lundi, 10h-17h45. Entrée : 5€, réduc. étudiant (2,50€). Possibilité d’avoir un billet combiné avec le centre d’art moderne, de l’autre côté du parc (7€/5€ étudiant). La fondation Calouste Gulbenkian présente les œuvres acquises par ce dernier, grand collectionneur. Le bâtiment est construit selon les principes de Frank Lloyd Wright, mais il a cependant peu vieilli.

La collection de la fondation est impressionnante et variée, avec de l’art égyptien, gréco-romain, européen du XVIIème siècle (Rubens, Franz Hals, Rembrandt…) en passant par les arts décoratifs français du XVIIIème. On y trouve également plusieurs Degas, Monet et Rodin. Ne pas rater les œuvres de René Lalique, maître verrier de la fin du XIXème siècle.

Le jardin est très agréable, aménagé pour la détente et le repos, parfait en été.  De l’autre côté du jardin se trouve le Centre d’art moderne et contemporain, qui présente une sélection d’art contemporain portugais sous forme de deux expositions temporaires.

© Combustoes

© Combustoes

Museu nacional de Arte Antiga (rua das Janelas Verdes) : tout près de l’appartement choisi. Mardi 14h-18h, mercredi-dimanche 10h-18h. Entrée 5€, réduction étudiante. Très belle collection, dont L’adoration de St Vincent de Nuno Gonçalves. On peut y voir des tableaux de Cranach et La tentation de St Antoine de Jérôme Bosch, le Saint Jérôme en prière de Dürer…

Le centre culturel de Belém (voir rubrique « les environs de Lisbonne »).

Les environs de Lisbonne

Si vous avez la chance de rester plus d’un week-end, allez donc faire un tour à Belém, petite ville qui jouxte Lisbonne, à seulement 15mn de tram (prendre le tram 15).

bélem

On peut y voir le très impressionnant monastère des Hiéronymites (dont l’accès est gratuit jusqu’à 14h le dimanche), en visiter l’église, où est présent le tombeau de Vasco de Gama, et le cloître, qui date du XVIème, à l’ornementation très riche (végétation, gargouilles, symboles royaux…).

Pourquoi ne pas se reposer un instant dans le jardin botanique à deux pas du monastère (calçada do Galvao, entrée 2€, tous les jours 10h-17h sauf lundi), en dégustant les fameux pastéis de Belém que vous aurez trouvé à l’Antiga confeitaria de Belém (située dans la rue qui mène au monastère, sur la droite) ?

Une fois le ventre plein, on change de siècle et on se dirige vers le centre culturel de Belém, équivalent de notre Centre Pompidou, qui héberge la collection Berardo (une des plus importantes au monde) : Picasso, Miro, Bacon, Dali, Warhol, Man Ray, Mondrian… Tout un programme ! De plus, la scénographie est appréciable, les œuvres sont présentées par thème et mouvements, ce qui rend très compréhensible la visite. À ne pas rater !

On n’a pas eu le temps et on regrette, faites-le pour nous
  • Le kiosque qui jouxte l’église Nossa Senhora da Graça : apparemment très agréable à la nuit tombée, magnifique point de vue.
  • Le Pois Café (93-95 rua Sao Joao da Praça) : lieu alternatif et café, grands coussins, cake et sandwichs, jus frais…
  • Le musée et l’église Sao Roque, qui abritent une très belle collection d’art sacré européen.


Juliette C.

Advertisements