Les Couvertures d’Oliver Munday

Little Brown 2012 (killed) / AD: Keith Hayes © Oliver Munday

Little Brown 2012 (killed) / AD: Keith Hayes © Oliver Munday

.
Vous devez commencer à connaître notre obsession pour les jaquettes d’ouvrage originales et joliment travaillées… Si non, nous vous invitons à relire notre petite série « Pourquoi les livres français sont-ils moches ? ».

Bref, chez JBMT, nous aimons à faire ce que nos mères nous ont déconseillé depuis notre plus tendre enfance : juger un livre par sa couverture. Ou du moins, se laisser inviter à feuilleter des pages sur simple appréciation d’atouts purement esthétiques. Alors oui, certes, la corrélation entre splendeur de la couverture et qualité du texte qu’elle renferme n’est pas toujours vérifiée, mais il n’y a pas de mal à vouloir tenir en main un bel objet à l’heure de la littérature sur tablette.
.

.
Oliver Munday, graphiste new-yorkais, l’a bien compris. Il a même l’intime conviction que le design « peut jouer un rôle significatif dans le changement positif et la justice sociale ». Alors, si les écrins qu’il crée pour les romans et autres nouvelles ne vont peut-être pas changer le monde, ils n’en renouvellent pas moins notre rapport aux livres de prix abordable.
.

Harper Perennial (series) / AD: Robin Bilardello  © Oliver Munday

Harper Perennial (series) / AD: Robin Bilardello © Oliver Munday

Knopf 2012 / AD: Carol Carson © Oliver Munday

Knopf 2012 / AD: Carol Carson © Oliver Munday

Picador 2012 / AD: Henry Sene Yee © Oliver Munday

Picador 2012 / AD: Henry Sene Yee © Oliver Munday

Pluto Press 2012 / AD: Melanie Patrick © Oliver Munday

Pluto Press 2012 / AD: Melanie Patrick © Oliver Munday

© Oliver Munday

© Oliver Munday

Harper Perennial 2011 (killed) / AD: Robin Bilardello © Oliver Munday

Harper Perennial 2011 (killed) / AD: Robin Bilardello © Oliver Munday

Plus d‘informations : http://www.olivermunday.com et oliver.munday@gmail.com

Publicités