Le Musée des Beaux-Arts de Nantes devient Musée des Arts

.
Alors que le musée des Beaux-Arts de Nantes a fermé ses portes pour rénovation, le Petit Palais continue ses efforts menés dans le but de redynamiser ses collections permanentes – qui, doit-on le rappeler, sont en accès libre. Pour ce faire, il accueille au cœur de ses salles XIXe siècle sept chefs-d’œuvre du musée nantais, jusqu’au 11 janvier 2015 ; l’occasion de permettre à un nouveau public de découvrir ces toiles, mais aussi de faire dialoguer ces dernières avec un lieu d’exception.
.

© MBA de Nantes

© MBA de Nantes

.
Blandine Chavanne, directrice du Musée des Beaux-Arts de Nantes, et Patrick Richard, architecte de l’agence Stanton-Williams, ont profité de l’ouverture de l’exposition pour présenter le projet du « Musée des Arts de Nantes » qui devrait voir le jour à la fin de l’année 2016.
.

© MBA de Nantes

Patio du musée © MBA de Nantes

.
Créé par l’Edit de Chaptal en 1801 et enrichi par de multiples dons et achats, le Musée des Beaux-Arts de Nantes ne possède pas d’espace véritable avant l’édification d’un « Palais des Arts » dans la ville en avril 1900. Le bâtiment, chef-d’œuvre de l’éclectisme de l’époque, est tout à fait adapté à ce que l’on attend alors d’un musée : clair, lumineux, organisé autour d’un patio spacieux, il est éclairé par des verrières zénithales.
.

© MBA de Nantes

Galerie du musée © MBA de Nantes

.
Seulement, ce palais s’est progressivement révélé inadapté aux exigences de l’offre culturelle moderne : peu d’espace dédié aux réserves ou aux publics, surfaces d’exposition réduites, équipements vétustes ou inefficaces… La décision est donc prise de rénover le musée, vidé de ses collections puis fermé en septembre 2011. Après quelques aléas, les travaux débutent en mars 2014.
.

chapelle de l'Oratoire © MBA de Nantes

Chapelle de l’Oratoire © MBA de Nantes

.
C’est l’agence anglaise Stanton-Williams, à l’origine notamment du campus de la Central Saint Martin’s School à Londres, qui se charge du projet. Le maître-mot en est le dialogue : entre le passé et le présent, entre les œuvres et le public, entre l’intérieur et l’extérieur. Pour cela, les architectes ont prévu d’unir le Palais des Arts à la chapelle de l’Oratoire, appartenant également au musée, par un bâtiment contemporain ; le but étant de faire de l’ensemble un lieu homogène et sans rupture brutale.
.

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

.
En outre, le musée se fait plus proche du public : les grilles d’entrée sont enlevées au profit d’un parvis large ouvert sur la rue, un auditorium et des ateliers pédagogiques sont mis en place, les ouvertures des galeries sont dégagées afin de permettre au lieu d’interagir avec la ville.
.

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

.
Rares sont les exemples d’institutions culturelles françaises à portée généraliste ; concept fondamentalement américain, le musée universel peine à s’imposer dans le paysage national, soigneusement découpé selon les périodes chronologiques et zones géographiques. C’est là que réside toute la force du projet du Musée des Arts de Nantes : il permet au musée élitiste et passéiste de devenir un lieu d’échanges, ouvert sur le monde d’aujourd’hui et prêt à prendre des risques pour satisfaire la curiosité de ses visiteurs.
.

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

.
Ainsi, si le parcours muséographique devrait demeurer chronologique pour les salles allant des Primitifs au XIXe siècle, Blandine Chavanne explique qu’elle souhaite intégrer par endroit des « surprises », œuvres anachroniques qui viendraient logiquement en contrepoint de celles d’un autre temps.
.

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

.
Et puisque l’art est aussi affaire d’émotion, le musée de Nantes fait le choix de la subtilité dans son architecture comme dans ses collections : lumière changeante, marbre translucide et espace décloisonné sont autant de façon d’interpeler le visiteur pour lui proposer une expérience sensible du musée. Dès lors, la rénovation du Musée des Arts de Nantes véhicule une nouvelle vision du musée de région, dynamique et humaine.
.

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

.
DE INGRES À POLKE, 7 CHEFS-D’ŒUVRE DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE NANTES
Nouvel accrochage dans les collections permanentes jusqu’au 11 janvier 2015
Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill – 75008 Paris
Du mardi au dimanche de 10h à 18h, fermé le lundi et les jours fériés.
.
© Stanton-Williams / MBA de Nantes

© Stanton-Williams / MBA de Nantes

Advertisements