La Boîte à Lettres ou les émules d’Harry Potter

GIF bal

Mangeons des livres – © Boîte à Lettres, 2014.

J’ai toujours été une fervente défenseuse d’Harry Potter. Au delà de la qualité ou non qualité de l’écriture, de l’histoire ou de l’imaginaire, Harry Potter est le seul bouquin de notre génération qui a développé chez des millions de gamins une telle ferveur, un véridique goût pour la lecture. C’est LE phénomène de mode qui a fait du BIEN, et qui a été salutaire, instructif.

Qu’on aime ou non, avec un regard d’adulte, notre sorcier aux lunettes rondes a fait faire la queue à des milliers de personnes aux librairies, à travers le monde et en pleine nuit, a fait passer des nuits blanches à des millions d’enfants, pour finir le plus vite possible, et a fait lire des adolescents en anglais pour la première fois, pour savoir tout de suite, pour ne pas attendre, même si c’était dur, même si on ne comprenait rien.

harry-potter-1

Là, tu te vois, attrapant le Saint Graal dans la bibliothèque ?

Machine à fric ? Certes, mais pour la bonne cause. Alors oui, je suis de la génération Harry Potter, lui et moi, on a grandit ensemble, on a été fort, valeureux, con, jaloux, amoureux, téméraire, susceptible, et benêt en même temps, et puis, surtout, moi, j’ai lu, avalé, relu, dévoré.

Je ne suis pas venue pour vous chanter les louanges d’Harry Potter, mais maintenant que j’ai captivé toute votre attention et que vous buvez mes paroles tel du nectar d’ambroisie, et puis, surtout, que vous avez compris le point de vue, on va parler d’une blonde, mignonne, qui fait des vidéos sur Youtube, et qui vient vous causer livres. Et ça, c’est cool.

10675668_753123061448273_4036930486271444154_n

La Boîte à Lettres (vous saisissez le jeu de mot), c’est une étudiante en littérature qui sort de ses manuscrits poussiéreux de Madame de La Fayette, pour déblayer les classiques.
Vous pensez que Phèdre est un homme ? (true story). Ou que Cécile de Volanges se marie à la fin du bouquin ? Ludy révise vos classiques, les explique, et les partage. 


Halte-là. Je vous vois venir avec vos gros souliers de la question de la vulgarisation de la littérature, et de l’analyse stylistique et linéaire d’une œuvre : certes, résumer un roman ou une pièce, et en tirer les grandes lignes de l’intérêt du texte (notion moderne) ne suffit pas à le considérer comme acquis et le ranger dans sa bibliothèque à tout jamais, derrière le bibelot de tante Simone, ce qui, après tout, est sa place, tel un vulgaire Pléiade. Etudier la littérature, ça dépasse un peu les Profil d’une oeuvre, ça passe par une étude approfondie du texte et de l’écriture. 

Mais le but de ces vidéos n’est pas de vous mâcher le travail pour votre prochain DST de français. On veut vous charmer ! on veut vous donner envie d’aller plus loin, et fouiner plus profond, de découvrir ou redécouvrir !

Les vidéos ne s’adressent pas non plus uniquement à des lycéens de première S au mois de mai ; si vous connaissez déjà le roman ou/et aimez déjà la littérature d’un amour transis et profond, vous êtes également plus que bienvenue, et ce rafraîchissement de mémoire drôle, chaleureux, intelligent et sympathique, ne peut que vous rendre plus heureux encore (vous, subtil être cultivé baignant dans le savoir).

Outre qu’elles soient bien faites, documentées, et teintées d’esprit, les vidéos de La Boîte à Lettres sont géniales parce qu’elles incitent à lire. Et la lecture elle, est bien en perdition.

Pourtant, lire, c’est les sept merveilles du monde toutes rassemblées.

______________________
La Boîte à Lettres, une affaire à suivre
sur Youtube
et Facebook !
& Bonne lecture !

Publicités