Festival Circulation(s) : Xenia Naselou

Mom setting the table for lunch© Xenia Naselou

Mom setting the table for lunch© Xenia Naselou

En plein milieu du festival polymorphe de la jeune photographie européenne Circulation(s), j’ai été surprise, et presque soulagée, de trouver alignés sur une paroi de petits cadres d’une simplicité déconcertante. Pas de mise en scène grandiloquente, pas d’esthétique sophistiquée, pas de kitsch, pas de noirceur. Seulement des fragments de vie au format carrés, enserrés dans un passe-partout crème et sublimés d’une bordure de bois clair. C’est tout.

Xenia Naselou, souriante sous sa longue queue de cheval désaxée, explique en quelques balbutiements d’anglais l’aspect très ingénu, et finalement inattendu, de sa série « Random summer moments ». Pris d’un coup d’iPhone dans le cadre d’une expérimentation, ces clichés ont immortalisé presque inconsciemment toute une série de détails sensibles, révélateurs d’une ambiance estivale méditerranéenne oisive et frivole. Une ombre, une salade de tomates sur une nappe à fleurs, une vague, une sortie nocturne.

Theatre of Rematia © Xenia Naselou

Theatre of Rematia © Xenia Naselou

Xenia ne prétend pas du tout révolutionner la photographie moderne, et pour elle le parallèle avec des applications telles Instagram est immédiat – elle en fait elle-même beaucoup usage. Mais son approche beaucoup plus directe de sa discipline, où la barrière de la technique et des contraintes matérielles s’est effacée, apporte une candeur intrigante et rafraichissante.

Ce serait, je pense, un tort de croire que la photographie ne laisse que peu de marge à la créativité. Un objectif va au contraire remodeler la réalité selon le regard de la personne qui le manipule ; et si l’effet peut être plus impressionnant quand l’image qui en ressort nous apparaît comme réfléchie et complexe, le principe reste le même quand le cliché se limite à la documentation du quotidien. Car c’est prendre la peine de relever des moments triviaux et des esthétiques du hasard pour nous amener à mieux prêter attention à ce qui nous entoure.

At my hairdresser's house © Xenia Naselou

At my hairdresser’s house © Xenia Naselou


Xenia Naselou

xenianaselou.com

Instagram @xenianaselou

Advertisements