« Over the Cloud », cirque céleste

cnac-960x590-px1
Pour la représentation de fin d’année de la 26e promotion du Centre National des Arts du Cirque (CNAC), c’est Jérôme Thomas qui signe la mise en scène et propose « Over the cloud », un spectacle enthousiasment et poétique, présenté en ce moment et jusqu’au 22 février à l’espace chapiteaux de la Villette.

Sur scène, sur la piste pourrait-on dire plus justement, ils sont 11 jeunes circassiens qui pendant plus d’une heure et dans un rythme presque étourdissant courent, sautent, dansent et manient différents agrès : roue Cyr, bascule coréenne, corde lisse, fil pour funambule, balles et massues, tissus et passage de mains en mains pour les portées acrobatiques.

OVER THE CLOUD JÉRÔME THOMAS & LA 26E PROMOTION DU CNAC © Christophe Raynaud de Lage

© Christophe Raynaud de Lage

Ici, c’est le collectif qui prime : en file indienne, en rang, en cercle, c’est ensemble qu’ils marchent et occupent l’espace, nous donnant ainsi l’impression de voir un seul et même corps en mouvement. Parfois, l’un décroche et s’empare alors d’un élément, départ d’un numéro, mais jamais ils ne sont isolés car tous restent sur scène, acteurs et spectateurs à la fois de leur performance.

« Over the cloud » laisse une place très importante à la marche et au langage chorégraphique élaboré autour et entre les numéros. Au CNAC, c’est bien de « cirque nouveau » que l’on parle, qui décloisonne les disciplines et s’enrichit de la danse et du théâtre. Les circassiens portent des masques, de longs nez qu’ils enlèvent et remettent au cours du spectacle, comme une façon de se donner du mystère, de s’inventer des identités multiples, d’être une part de la masse tout en s’en dérobant.

La marche donc est primordiale, car c’est elle qui raconte une histoire, qui lie les corps ensemble vers un même but, les ancre dans le sol, mais aussi qui permet de donner tout son souffle aux numéros. Car lorsque qu’un corps s’extrait de la marche pour s’emparer d’un agrès – grimpant sur un fil, se saisissant d’une corde, dans des tentatives d’apesanteur et de voltige – l’instant n’en est que plus fort, plus magique.

Et en effet, c’est bien d’apesanteur qu’il s’agit, et tout le spectacle tend au final vers l’élévation, cette Over the cloud fantasmé. Commençant par une longue déambulation silencieuse dans une semi-pénombre, le dernier tableau est sans doute le plus poétique et réussi : une partie des circassiens s’emparent de bâches plastiques transparentes et les manipulent de façon à créer un ballet de formes aériennes, tandis que les autres s’élèvent sur les cordes, tissus et fil, au- dessus de ces nuages.

OVER THE CLOUD JÉRÔME THOMAS & LA 26E PROMOTION DU CNAC © Christophe Raynaud de Lage

© Christophe Raynaud de Lage

Si l’on peut regretter par moment que les numéros de cirque à proprement parler soient un peu courts (on aimerait les voir jongler plus longtemps…), on ne peut qu’apprécier le temps que prend Jérôme Thomas de tisser une véritable trame narrative, et la place qu’il accorde aux corps même des jeunes acrobates. L’on sort du chapiteau épaté par les prouesses physiques mises en avant, séduit par la grâce et la poésie qui se dégagent du spectacle.

Emma Larretgère

___________________________________________________

« Over the cloud », spectacle de la 26e promotion du CNAC

OVER THE CLOUD JÉRÔME THOMAS & LA 26E PROMOTION DU CNAC © Christophe Raynaud de Lage

© Christophe Raynaud de Lage

Mise en scène par Jérôme Thomas
Du 28 janvier au 22 février à l’espace Chapiteaux à La Villette
Réservation ici
A voir également à Reims (le Manège) les 4, 5 et 6 mars 2015, à Charleville-Mézières (Théâtre municipal) les 1er, 2 et 3 avril 2015 et à Nexon (Pôle national des arts du cirque) les 21 et 22 août 2015.

Advertisements