Festival Anima – Compétition long-métrage : Husiti

Anima Présentation : « « On peut violer l’histoire à condition de lui faire de beaux enfants » disait Alexandre Dumas. L’épatant cartoonist Pavel Koutsky a fait sienne cette maxime en s’attaquant aux glorieuses pages de l’histoire tchèque. Dans ce film enlevé, Koutsky ravit les premiers rôles aux prédicateurs et chefs militaires pour les confier à deux invraisemblables minables qui bien malgré eux deviennent des héros de leur temps ».

 

Husiti, en tchèque, se traduit Hussites, et réfère aux fidèles d’un certain Jean Hus, prêtre et théologien, personnage important du grand schisme de l’Eglise chrétienne en Bohême. Il est l’un des acteurs principaux d’une crise importante dans l’histoire tchèque, accentuée par une déstabilisation du pouvoir liée au conflit des deux frères héritiers du trône, Vencesclas de Luxembourg et Sigismond de Hongrie, qui a aboutit à de nombreux massacres des croisades hussites…

Le thème est lourd de sens en République Tchèque, aussi y a-t-il reçu soit un accueil franchement enthousiaste, soit tout à fait enragé. Pour nous qui ne sommes pas Tchèques, il faut bien avouer que l’enjeu historique réel s’efface derrière un humour omniprésent et une décrédibilisation des instances du pouvoir.

Husiti © Pavel Koutsky - CinemArt

Husiti © Pavel Koutsky – CinemArt

« On pourrait rire de plus de choses que ce que l’on se permet actuellement » déplore le réalisateur, présent. Malgré quelques longueurs liées à un humour de répétition, le style graphique, enlevé, proche de la caricature, apporte une vraie légèreté de ton et fait de Husiti, sans être un chef-d’œuvre graphique ou scénaristique, un moment de plaisir, qui plus est, instructif.

_____________________

« Husiti » par Pavel Koutský Plus d’informations ici Long métrage, République tchèque, 2013 VO, STT EN/FR/NL, 1h23’

 

Publicités