Le Mondial du Tatouage : Interviews de Tatoués

Lors de notre passage au Mondial du Tatouage le 7 mars, nous avons eu l’occasion d’admirer les artistes au travail, mais aussi leurs chefs-d’oeuvre de chair et d’os qui déambulaient dans les parages et faisaient de l’évènement une véritable célébration. Des personnalités très diverses mais toutes d’une force incroyable, déroutantes d’enthousiasme et de caractère.

Wahid


© Marion Servant - JBMT

© Marion Servant – JBMT

Je m’appelle Wahid, je suis français et j’habite à Barcelone où j’ai un shop de tatouage, le 19:28 Tattoo Parlour. Le tatouage est donc l’une de mes passions. J’ai choisi de compartimenter mon corps, mes bras sont dédiés à ma famille et mon torse à Paris et à mes origines. Ensuite, j’ai une jambe destinée aux voyages, et une autre aux amis : c’est donc vraiment un moyen pour moi de raconter une histoire. Je tatoue personnellement dans un style assez old school traditionnel, avec des couleurs bien saturées. J’ai été tatoué par plusieurs personnes, mais les deux pièces principales – mon torse et mon dos actuellement en réalisation – sont de Mikael de Poissy.

http://www.19-28tattoo.com/

Moniasse


© Marion Servant - JBMT

© Marion Servant – JBMT

Je m’appelle Laurence, mon nom de scène est Moniasse. Je suis thérapeute, je travaille avec les énergies parallèles, et à côté je fais du mannequinat. Par le tatouage et la scarification, je tente de pousser ma réflexion sur ce qu’est la beauté, mais aussi d’embrasser ma culture (je suis originaire du Bénin). J’adore la façon que mes ancêtres avaient de marquer leur peau pour s’identifier, pour dire « c’est ma tribu », « c’est qui je suis ». Je trouve ça très fort et très courageux. Pour moi l’identification vient avant même l’esthétique dans le tatouage : tout ce que j’ai sur la peau a une signification très spirituelle.

Sur mes bras, il y a beaucoup de spirales, qui sont un symbole d’infinité. C’est une notion qui me donne l’impression de pouvoir tout faire, sans limite de temps. J’ai aussi des fleurs, parce qu’elles sont très belles, très féminines, c’est un véritable cadeau de la nature. Il y a également des points, j’aime la simplicité. Enfin, j’ai une peau de serpent au niveau du poignet ; le serpent est mon animal de pouvoir en même temps que ma plus grande peur.

Concernant la scarification, ma poitrine a été inspirée par le système reproductif de la femme, mais ça reste une évocation très subtile. Mon dos, quant à lui, représente mon chemin spirituel. La croix du milieu s’appelle le chakana, c’est le lieu où l’on brûle les prières dans le feu. Les quatre flèches symbolisent les quatre directions du monde : les deux ensembles renvoient à mon rêve de voir toutes les nations réunies et apprécier ensemble le feu de la vie.

Je travaille avec deux tatoueurs : Sania au Mexique, c’est avec elle que j’ai commencé mon voyage avec le tattoo, et Touka Voodoo à Londres. Je considère le tatouage et tous ces arts corporels comme des choses très intimes, spirituelles et sacrées, et je suis vraiment contente d’avoir travaillé avec ces deux personnes qui sont des amis. Je les ai dans ma peau pour toujours et c’est un honneur.

J’ai un gros projet de tatouage en cours au niveau de mes hanches et de mes jambes, un travail avec le serpent toujours. Je ne sais toujours pas si je vais avoir de la scarification, je pense que mon corps a besoin de temps pour récupérer des premières.

http://www.moniasse.com/

Skydolliz


© Marion Servant - JBMT

© Marion Servant – JBMT

Mon pseudo est Skydolliz, je suis originaire de Savoie et j’habite aujourd’hui à Paris. Je travaille occasionnellement pour la marque Sailor Jerry et pour une créatrice de vêtement, le reste du temps je suis mannequin. Pour moi, le tatouage est un véritable style d’art ; j’ai toujours aimé l’art sur le corps. J’en ai partout sur les bras, mais ils sont encore en construction. Mes tatouages ont été réalisés essentiellement par mon meilleur pote Mistericol sur la presque-île de Giens, et par Maud Dardeau chez Tin-Tin (une Vierge Renaissance de Filippo Lippi). Tous ces motifs représentent mes goûts en style de peinture, de nature, de bestiaire… Mais je fais en sorte que ça reste harmonieux, j’ai choisi un style et je m’y tiens, même si c’est avec des tatoueurs différents.

http://www.skydolliz.book.fr/

Publicités