« Control » de Fyfe, pop éclectique

logofyfe-1

Il est notre petit préféré du moment, et vous l’avez peut-être déjà remarqué. Paul Dixon, aka Fyfe, a su trouver tout naturellement sa place parmi nos dernières listes musicales (« Solace » dans la playlist du mois de mars, « For You » dans le Whatever Mix) et l’on peine à ne pas l’imposer partout, tout le temps. Le jeune homme parvient en effet à se distinguer de ses contemporains, sans pour autant s’être forgé une identité particulièrement novatrice ou extravagante. Un garçon aux cheveux courts qui fait de la pop, et qui a avant tout cherché à éviter la complexité pour ce premier album. Léger, subtil et fort, « Control » propulse son auteur sous les projecteurs.

La voix du musicien y flotte avec grâce, en accord parfait avec une mélodie d’une grande précision, qu’il a su ponctuer d’accents comme autant de respirations. Chimiste auditif, il réussit à produire un son soigneusement maîtrisé sans tomber dans la froideur inexpressive, et nous livre un opus physique, organique. Tout en restant sobre, Fyfe propose un disque que l’auditeur vit pleinement, avec lequel il établit un contact charnel et sensible. Les exquises envolées de « For You » sont déchirantes. Les pulsations sombres de « Control » libératrices.

La machine apparaît chez Fyfe comme une trame tissant des liens entre des sonorités classiques et un chant cristallin, lui-même utilisé comme un instrument. En témoigne « In Waves », pur produit de ce triangle lyrisme-tradition-modernité. Mais parfois l’homme prend le dessus, l’équilibre de ces trois organes se rompt pour trouver une dynamique nouvelle et inattendue, comme c’est le cas sur « Lies ». Une harmonie stable régit ces différents morceaux et ne saurait être perturbée.

L’album n’a rien d’une matière première, mais au contraire tout du produit fini. Pas de frustration dans ce constat, au contraire : chaque écoute révèle un peu plus la profondeur du travail de Fyfe, dont la simplicité n’est qu’apparente. Un premier opus qui porte bien son nom, mais qui derrière son aspect très ordonné n’en reste pas moins instinctif.

___________________________________________

FYFE, album « Control » disponible ici

En concert le 8 avril au Point Ephémère

http://www.thisisfyfe.com/

Facebook

Publicités