TOYS – Golden Line EP

10408770_699194650189703_1531179312050269442_nEn dépit de son nom enfantin, TOYS ne nous promet pas un monde de guimauve : l’auditeur sera vite arrêté devant le très cru (et très réussi) clip de « Golden Line », titre qui donne son nom au nouvel EP du groupe. On y voit un jeune garçon découvrant son identité, luttant pour affirmer cette dernière dans un univers américain par excellence, brumeux, brut et viril. Où le dangereux équilibre entre fort et faible peut basculer à tout moment dans ce monde d’excès.

Quatre très bons morceaux, tous assez doux à l’oreille au premier abord, mais que des teintes house et hip hop viennent relever comme il faut. Les basses claquent, la voix demeure très céleste. Les pulsations toujours régulières s’étoffent parfois d’un fini cotonneux, libérant le son du carcan purement électro dans lequel il a pu s’enfermer sur « Shells ».

« Fire », moins sourde et formelle, plus mélodique en quelque sorte, n’enlève rien au charme de l’EP : au contraire, elle est une aspiration légère avant le beat sombre de « Hey Boy ». Cette dernière piste n’est pas sans nous rappeler un remix de Shlohmo, résonne dans notre crâne et fait ressentir ses vibrations jusque dans notre abdomen. Une rengaine un brin mélancolique, parfaite pour achever notre écoute, qui s’accroche et nous oblige à appuyer une fois de plus sur le bouton Repeat.

Si l’on trouve une unité à l’EP dans les sonorités presque grinçantes de ses basses, on apprécie le nuancier tant pictural que musical que nous propose le duo français, et parmi lequel il nous est bien difficile de choisir.

___________________________

« Golden Line » EP, disponible ici
TOYS sera en live le 5 mai au Monseigneur, entrée libre. Plus d’infos.

Soundcloud
Facebook
Twitter

Advertisements