Le Festival de théâtre de rue d’Aurillac : en direct du Cantal

2015

En direct d’Aurillac, Cantal, Auvergne.

Après avoir assisté au festival d’Avignon l’an passé, qui est, aux yeux de beaucoup, la référence majeure de festival de théâtre en France, je découvre cette année un tout autre univers : le festival d’Aurillac. Les éco-cups vendues au camping improvisé en périphérie de la ville, sur un énorme complexe sportif, le disent bien : c’est bien mieux ici qu’à Avignon, « bande de snobs ! ».

Le rapport aux arts vivants est tout autre ici, et l’ambiance qui s’en dégage est bien différente. En effet, d’un regard extérieur et plutôt obtu, nombreux sont ceux qui réduisent Aurillac à un meeting de sambalous et de punks-à-chien… C’est éminemment une culture alternative que l’on prône ici : c’en est d’autant plus exceptionnel qu’elle devient ici majoritaire, 4 jours par an, pour produire une énorme fête qui résonne jusqu’à des heures bien matinales dans le gigantesque camping.

Via le compte Twitter de La Montagne Cantal ‏@lamontagne_15

Via compte Twitter de La Montagne Cantal ‏@lamontagne_15

Les spectacles, mis-à-part quelques-uns du festival IN, sont payés au chapeau à la fin, dans la plus pure tradition du spectacle de rue. Après quelques rencontres d’artistes, nombreux sont ceux qui trouvent Aurillac plus rentable pour leur compagnie : pas de frais d’accueil par un théâtre, un logement bien moins cher, et surtout, si les gens donnent moins, ils sont plus nombreux à récompenser les artistes dont les conditions de travail sont, ici comme ailleurs, précaires ou en voie de précarisation.

Voir un spectacle ici est un tout autre rituel : assis par terre, pas de frustration devant un spectacle qui ne vous plait pas, vous pouvez partir, avec le respect implicite que vous devez aux compagnies et autres spectateurs.  Les subventions ici font peu, et si les affiches de promotion et le tractage sont aussi dynamiques qu’à Avignon, c’est le bouche-à-oreille, le bruit qui court, qui vous fait choisir un spectacle plus qu’un autre. Le reste du temps, vadrouillez en quête d’attroupements significatifs, de bruits ou d’installations scéniques particulièrement intrigantes. En effet, spectacle de rue ne veut pas nécessairement dire pauvreté des moyens et des décors, comme vous pourrez le constater dans les quelques présentations que je vous ferai…

___________________________________

30e Festival international de théâtre de rue d’Aurillac
Du 19 au 22 août 2015
http://2015.aurillac.net/

Publicités