De quoi affronter sereinement l’automne !

Il pleut à Paris. Il fait gris, froid, la rentrée vous fait un pied de nez. Vous, qui hier encore profitiez d’un apéro sur les quais sous un crépuscule aussi rosé que votre verre, essayez maintenant de réduire vos déplacements au maximum. Vous ne posez plus un pied hors du métro et envisagez sérieusement la possibilité d’hiberner.

Dans ces graves circonstances, je me dois de vous indiquer trois alliés de taille qui, habilement sollicités, combleront vos cinq sens.
.

LE PREMIER, POUR LE COEUR


Vous marchez dans les longs couloirs du métro, n’ayant pu vous soustraire à l’inévitable changement à la station Châtelet-les -Halles. Le cœur dans les talons, ballotté-e par la foule, vous tentez de rendre le moment plus court pour adoucir votre peine. Et puis, vous tendez l’oreille. Subtilement, quelques notes diablement chaudes vous parviennent. Oui, ce sont des voix d’hommes, chantant à plein cœur, accompagnés d’accordéon, contrebasse, guitare, clarinette…

Ces Musiciens de Lviv, emportant leur Cabaret Slave dans les couloirs du métro, comme une apparition incongrue d’un autre temps, charrient avec eux toute une tradition : mélange entre une énergie folle de vie et ce que je ressens comme une immense gravité… et m’ont mise en retard plus d’une fois. Ils sont souvent à l’intersection, dans le couloir entre la ligne 1 et la 4. Leur album est à vendre, pour 20€. Allez, tendez l’oreille, arrêtez-vous, et fermez les yeux. Tant pis pour l’heure qui tourne bien sans vous !

.

LE SECOND, POUR LES LONGUES SOIRÉES AU SOLEIL QUI DÉCLINE


La bande-dessinée L’Ascension du Haut Mal de David B, parue chez l’Association entre 1996 et 2003, est un gros livre aussi intriguant que séduisant. Sous la forme d’un récit autobiographique, l’auteur développe l’histoire de sa famille autour de la maladie de son frère aîné : l’épilepsie. Jean-Christophe souffre donc de crises régulières qui frappent ses parents autant que son frère et sa sœur : pourtant, ces derniers n’auront de cesse de chercher la solution à cette pathologie.

Le récit nous emporte dans leur quête, depuis le service d’un neurologue suspect jusqu’aux plus hermétiques traditions spirituelles occidentales, asiatiques, new-age…  et s’emballe grâce aux splendides dessins de David B. qui varie le trait noir avec majesté. Il livre ici un récit aussi sincère que touchant, aux multiples niveaux de lecture, qui raconte surtout la difficulté de se faire et d’assumer sa liberté dans un monde désabusé par l’épuisement des spiritualités.
.

LE TROISIEME SAURA SE FAIRE TOUT DOUX…


…Pour accompagner votre lecture à l’écoute de la musique des Ukrainiens de Lviv. Le lait d’amande fait maison ! Rien de plus facile à faire, et – presque – rien de meilleur. Vous trouverez mille recettes et variantes sur internet : en voici une très simple pour commencer.  Avec du thé chaï, du miel, de la rose, des épices, et tout ce que vous voulez : faites-le réchauffer et il embaumera l’air autant qu’il enchantera vos papilles.

Alors, maintenant, la rentrée vous fait du pied, non?

Publicités