Exposition VISIONS : soyez curieux !

Jusqu’au 14 novembre, le Cabinet des Curieux accueille d’étranges créatures qui vous invitent à un voyage intérieur…

© Photo : Unkle Zildjan

© Photo : Unkle Zildjan

La galerie, située dans un des vieux passages couverts de la capitale dans le quartier des Grands Boulevards et créée par Thierry Ruby, a collaboré avec Pauline Semo pour présenter une sélection d’oeuvres puissantes et pour la plupart quasi-inédites à Paris. L’accrochage conçu pour l’occasion se veut généreux et la scénographie se déploie autant sur les murs que dans l’espace puisqu’une bande-son de trois heures, composée par Eliya, aux élans hypnotiques s’y déroule.

Le thème de l’accrochage est celui des Visions ; il convie les liens entre la nature et le mysticisme sans toutefois construire un discours unifiant sur les oeuvres. Au contraire, le parti-pris est celui d’un total respect des univers des artistes auxquels des murs distincts sont consacrés afin de permettre aux productions de se rencontrer tout en gardant leur intégrité. C’est ainsi que l’on entre dans la galerie comme dans un endroit composé de plusieurs portes qui s’ouvriront à nous si on prend le temps de les appréhender, et non d’un univers rendu unique par l’accrochage. De la même façon, le rapport entre les visions, la nature, le mysticisme ne sont pas explicités : il s’agit plutôt de donner à goûter des productions soulevant des problématiques communes, qui nous apparaissent de façon latente, plutôt que d’assembler des artistes d’un point de vue purement formel ou symbolique. Il s’agit de travailler à des interactions, donc.

© Cabinet des curieux

© Cabinet des curieux

Parmi les oeuvres exposées, nous retenons particulièrement le travail de la photographe Ellen Jane Rogers, présent pour la première fois en France. L’artiste britannique travaille en colorisant ses tirages argentiques à l’aquarelle afin de créer des images aux noirs épais et dans lesquels les femmes sont complexes et toujours puissantes. Tout à tour saintes, mères, filles, semblant encore tout droit sorties de films érotico-ésorétiques des années 1980, humaines enfin, elles nous subjuguent comme des riffs de guitare stoner de Electric Wizard.

© Cabinet des curieux

© Cabinet des curieux

Nous avons aimé découvrir les dessins de Claire Courdavault qui s’étendent sur la vitrine en un grand motif créé in situ présentant un chamane gardien des clés. Les lignes y sont si entremêlées qu’elles forment des images dynamiques et convoquent plusieurs imaginaires. Du difficile déchiffrement d’une pierre maya tant les motifs y sont écrasés à des influences que l’on devine dans une forme d’ésotérisme animiste, ses dessins forment un appel du sacré laissant toute liberté d’y relier les symboles qui font sens pour nous.

© Laurine Brayé

© Laurine Brayé

Enfin, montez les escaliers et trouvez vous nez-à-nez avec une silhouette radicalement imposante. Elle semble vous fixer de ses deux yeux d’argile constellés de pierre et ornés de plumes, mousse et fil de raphia. La robe Chamane de l’artiste styliste-designer Laurine Brayé a été conçue pour le vernissage de l’exposition au cours de laquelle une performance a eu lieu et dont voici une vidéo. Surmontant l’écueil de ne devenir qu’une trace, voire une relique post-happening, cette pièce conserve une aura puissante à laquelle vous ne serez pas insensible.

Alors, fermez les yeux, revêtez la robe – au moins en pensée – , écoutez mieux les harmonies ondulantes et laissez-vous aller à investir ces mondes infinis qui se déploient devant vous.

_______________
Exposition Visions
Le Cabinet des Curieux 
Jusqu’au 14 novembre
Passage Verdeau, Paris 8e. 

Advertisements