Louvreuse sort les chefs-d’oeuvre du musée

la-jeune-fille-a-la-perle-3

© Teddy Morellec – La Clef

L’idée de décrocher les plus grands poncifs de l’histoire de l’art de leurs cimaises taraude les esprits depuis des générations. Chacun souhaite sa part du gâteau, mais surtout aime à faire un pied-de-nez à l’élitisme bien souvent inhérent à ces toiles de maître : œuvres de cabinet ou de Salon à la signification ésotérique, que le Bon Goût ou l’Histoire nous forcent à aimer.

Louvreuse, jeune marque parisienne de vêtements, maroquinerie et bijoux, s’est fait le porteur de cette mission : désacraliser Courbet ou Vermeer avec ironie, sans rien perdre d’élégance. Avec sa nouvelle ligne de sweats dessinés par Boris Feldman, les titres sont pris au pied de la lettre, ou au contraire habilement détournés. Chez Manet, l’herbe du Déjeuner n’est pas vraiment faite pour s’asseoir, tandis que l’Olympia nous accueille de ses néons clignotants, prête à divulguer les têtes d’affiche de la soirée.

Clins d’œil aux mythiques pulls universitaires américains, la date « d’établissement » des tableaux est inscrite sous leur titre ; pratique pour apprendre ses cartels ou réviser avant un dîner dans le gratin. Esthétique, décalée et pleine d’esprit, cette collection joue sur les standards avec brio.

Louvreuse Pull Le Sweat Arty © Teddy Morellec - La Clef

.

Intriguées par la marque jeune, élégante et audacieuse qu’est Louvreuse, nous avons souhaité poser quelques questions à Victoire, sa fondatrice. Elle nous en dit plus sur cette belle aventure qui ne fait que commencer :

Comment as-tu eu l’idée de Louvreuse?

Étudiante en histoire de l’art à l’École du Louvre et très attirée par le monde du spectacle, j’ai eu plusieurs expériences passionnantes en galerie et en travaillant auprès de formations indie rock de la scène parisienne. J’ai eu envie de rapprocher ces deux univers en créant une marque de mode qui mêle de façon décalée les références arty parisiennes entre rétro et contemporain. Notre collection d’accessoires est pensée pour les amoureux de mode et de musique qui courent de festivals en expos et de vernissages en concerts.
.
D’où vient le nom de la marque? 
 
Le nom Louvreuse s’est imposé naturellement comme pour faire le pont entre les univers de l’art et de la musique que l’on met à l’honneur dans nos collections. D’un côté, le nom Louvreuse est une référence immédiate au plus grand musée du monde, le Louvre. De l’autre, c’est un clin d’œil a une figure mythique de la nuit parisienne : l’ouvreuse des salles de spectacles qui guide le spectateur jusqu’à son siège. D’ailleurs dans tous nos sacs il y a une petite poche dans laquelle on peut glisser la pièce de l’ouvreuse.
 .
.
Louvreuse possède aussi un volet musical ; quel morceau choisirais-tu pour illustrer cette collection?
.
Je pense à la pop élégante et pleine d’autodérision de Feu! Chatterton. En particulier, leur morceau « La mort dans la pinède », du rock progressif à la fois très poétique et détonnant. C’est entraînant, plein d’humour et leur look de dandy du XXIeme est parfaitement en accord avec l’esprit de notre collection. 
 .
Tu multiplies les collaborations, est-ce en soutien aux jeunes talents montants, par envie de pluridisciplinarité…?
.
Les deux ! Louvreuse c’est aussi un collectif de créatifs – illustrateurs, musiciens, photographes… Depuis le début, on s’attache à promouvoir la création artistique sous toutes ses formes, par le biais de collections capsule dessinées en collaboration avec de jeunes talents parisiens ou par la mise en avant de projets musicaux auxquels on croit lors de nos soirées.
.
Quelle grande étape attends-tu avec impatience pour ta marque?
.
J’attends avec impatience le lancement début 2016 de notre première collection de bijoux autour de notre emblème loup, une ligne intemporelle et très séduisante qui viendra compléter notre collection d’accessoires chics et arty. 
 .

.
// CONCOURS //
 .
Je Beurre Ma Tartine et Louvreuse s’associent pour vous offrir un cadeau entre art et mode qui vous garde au chaud avec style : tentez de gagner votre sweat Louvreuse ! Pour cela, rien de plus simple  : 
1. Liker les pages Je Beurre Ma Tartine et Louvreuse sur Facebook
2. Partager ce post sur Facebook
3. Inviter 2 amis à participer en commentaire 
RÉSULTAT
C’est Marion Hallegouët qui remporte le sweat Louvreuse ! Merci à tous d’avoir participé.
.

Rendez-vous ce vendredi pour la soirée de lancement de la collection Arty au Dandy ! Plus d’infos ici.
Design original par Boris Feldman
Sérigraphié à la main en France
59 euros
Publicités