Bulles de champagne et abstraction : quand la boisson rencontre la peinture

Taylor Smith exposera ses peintures pour la première fois à Paris dans la Galerie Art et Vin le mardi 22 mars prochain. Pour cette occasion, la jeune peintre s’est penchée sur une expérimentation nouvelle en mêlant à ses pigments du champagne – ou plutôt du vin mousseux. Toujours à la recherche de lien entre l’art et la nature, elle nous a présenté ses toiles en avant-première. 

anemone

Taylor Smith, Les bulles sous microscope (anémone de mer), 2016, vin effervescent et huile sur toile, 46 x 55 cm. 

 

Les toiles de Taylor Smith sont une émulsion inspirée et inspirante entre l’expressionnisme et l’abstraction. Dans ces mouvements et ces couleurs qui s’étalent sur fond lui-même coloré, on croit reconnaître tour à tour un personnage, un objet, une action, le tout dans un tourbillon perpétuel de pigments. Ce sont des spirales et des éclats qui semblent se mouvoir sous nos yeux comme entraînés dans une impalpable et infinie danse. Les motifs se révèlent au gré de chaque oeil et chaque sensibilité, faisant d’une peinture personnelle quelque chose de facile à s’approprier car ils offrent une infinie possibilité d’imagination. 

Le projet de l’exposition est né de la proposition du galeriste de la Galerie Art et Vin, qui a la particularité de mêler la bonne chair et l’art, et désirait faire une exposition sur le champagne. « Toutes mes toiles sont inspirées par la nature et l’imagerie scientifique. J’ai accepté de travailler sur le champagne car j’avais déjà travaillé sur les bulles avec des scientifiques aux Etats-Unis, à partir de macrophotos de bulles de silicone ou de pétrole. Je me servais de ces photos pour créer une imagerie. J’ai toujours été inspirée par la nature comme phénomène naturel, je créé des images abstraites qui font référence aux motifs qu’on y trouve, comme voir comment l’eau coule. » En effet, on retrouve dans la peinture de Taylor Smith ces évocations de tempêtes et tornades, à toute petite ou très grande échelle, cette impression d’esthétique et pur chaos, qui est à la fois dramatique et joyeux, selon les toiles.

La peintre puise aussi dans l’histoire de l’art : « Rubens, notamment pour les gouttes d’eau, Rembrandt pour la lumière. Joan Mitchell m’inspire aussi beaucoup, les expressionnistes américains… ». Quant à la technique et à la création, c’est encore une fois un subtil mélange, une alchimie qui se crée entre du hasard et une occasion que crée ce hasard. Un équilibre entre motif, tentative de figuration, et rendu très abstrait. « Je commence chaque toile avec des choses totalement aléatoires, ici, c’est avec le champagne : en général je mets ce vin mousseux sur la toile et j’y mélange les pigments directement en poudre. Quand cela sèche, les particules de pigments restent dans les bulles et créent le motif. Ensuite, je reviens travailler la toile au pinceau et à la peinture à l’huile. Donc je commence par créer des formes autour de motifs aléatoires. Pour moi, cela a plus d’intérêt, cela permet de trouver des choses plus inattendues et d’être spontanée. C’est l’idée de mettre des choses planifiées avec des choses aléatoires et créer une image à partir de ces deux forces. » 

Des forces qui s’affrontent avec fougue, harmonie, style, cela pourrait bien décrire la peinture de Taylor. C’est un combat subtil et puissant dans lequel on se plonge avec concentration, tentant de démêler ce qui est de ce qu’on imagine, découvrir où se cache le champagne, cherche les formes dans les textures, dans les mouvances. La peintre l’appelle « l’abstraction organique« , et on aime beaucoup. 

Bulle d'hiver

Taylor Smith, Les bulles d’hiver, 2016, vin effervescent et huile sur toile, 55 x 71 cm.

 

L’exposition est à découvrir du 22 mars au 9 avril, mais l’artiste prépare également une prochaine exposition avec un tout autre projet, cette fois en lien avec la danse… On en a vu un avant-goût, il promet d’autres merveilles… !

_______________
A propos des bulles, une exposition de la peinture et du champagne, par Taylor Smith
Du 22 mars au 9 avril 2016

Mardi et du jeudi au samedi de 15h30 à 19h30 ; dimanche de 14h à 18h
SiteEvent Facebook

Galerie Art et Vin
35, rue de l’espérance 75013 Paris

Publicités