Plus ou Moins : une Histoire de Design

Depuis le 13 juillet et pour deux mois, ARCADE Design à la Campagne nous propose d’explorer la thématique du « Plus ou Moins » dans son enceinte, au Château de Sainte-Colombe en Auxois, en Bourgogne.

Droog Design, Milkbottles Lamp // Jasper Morrison, Ply //

Droog Design, Milkbottles Lamp // Jasper Morrison, Ply //

Si le Moins désigne bien souvent une tentative d’épuration de l’objet la plus complète, qui est un principe phare du fonctionnalisme entre autre, du modernisme en général, le Plus réfère quant à lui à l’arbitraire, au goût, à l’exubérance, qui éloigne l’objet d’une simple fonction, et le définit tout autant comme forme sensible, une œuvre en soi. Problématique majeure du design qui rétablit sa parenté avec les arts plastiques sans nier ce qui l’en distingue.

L’exposition, qui relance un débat essentiel, fournit également de bonnes pistes de réflexion en oscillant entre des pièces reconnues :

– la fameuse Chaise Panton de Verner Panton, archétype du Moins dans sa couleur unique, sa forme unique et son processus de fabrication rapide
– le fauteuil Big Easy de Ron Arad qui, malgré sa légèreté matérielle, est d’une grande générosité spatiale et visuelle
– la plus récente Banquete des Frères Campana qui, dans leur démarche, associent une certaine pauvreté de moyens (par exemple ici, des animaux en peluche) à une recherche de surcharge outrancière.

D’autres créateurs ont également nourri l’exposition d’autres contrastes liés à celui du Plus et du Moins : les polarités de deux aimants ou le creux et le plein pour Ulysse Lacoste, ferronnier d’art, ou encore la pauvreté du matériau et la richesse du motif pour Arzu Firuz, jeune designer.

Philippe Starck, Richard III // Jurgen Bey, Light Shade Shade // Nathalie du Pasquier, Pendule et Tapis Riviera

Philippe Starck, Richard III // Jurgen Bey, Light Shade Shade // Nathalie du Pasquier, Pendule et Tapis Riviera

Malgré un large prêt du Fond National d’Art Contemporain – et notamment les trois premières pièces précédemment citées – ARCADE a pris soin d’y associer des créateurs locaux : des plasticiens dont la réflexion, ambivalente, porte sur la complémentarité voire la nécessité d’associer le Plus au Moins dans la création ; ainsi que des artisans, de la Verrerie des Lumières entre autres, dont le savoir-faire traditionnel a permis d’explorer l’ornement dans des registres variant du minimal au flamboyant.

Très juste, l’exposition ne prétend pas fournir une solution à ce dualisme de la création. Elle propose davantage un tour d’horizon du design contemporain dans toute sa richesse et ses diversités d’approche, afin de montrer à chacun qu’il n’en existe pas une seule et même conception. Au contraire, sa vigueur d’aujourd’hui tient à sa capacité à rester – plus ou moins- un art parmi les autres arts.

Anaïs

Une histoire de + ou de –

  • Jusqu’au 13 octobre 2013
  • Château de Sainte-Colombe, 21350 Sainte-Colombe en Auxois
  • Plus d’informations ici
Publicités