Utopia, série hors-norme

.
utopiaban.
Il était temps que l’on vous parle séries sur JBMT ! (Presque) tout le monde en regarde, en entend parler, il en existe de tous les genres et de toutes les qualités… Pas facile de faire son choix, ni de savoir si ces épisodes sont à considérer comme de véritables « biens culturels ». Mais s’il y en a une qui ne fait pas débat, c’est celle écrite et réalisée par le dramaturge Dennis Kelly (également auteur de la pièce Love & Money), simplement intitulée Utopia.
.
6082_1362426383
.
Utopia, c’est une saison – pour l’instant -, six épisodes d’une heure, un pitch basé sur une théorie conspirationniste et quelques personnages dépassant les stéréotypes du genre, tels que le surdoué introverti ou l’écervelé baraqué. Wilson, Becky, Ian et Grant sont quatre personnalités hors-normes, passionnées par le mystérieux manuscrit « Utopia », qui s’avère être une utopie bien réelle. Cette
singulière équipe de rebelles improvisés va devoir lutter contre un ennemi sans nom et sans visage, afin de découvrir ce que renferment véritablement les pages de l’ouvrage.
.

utopia.
Si le synopsis de ce thriller tient le spectateur en haleine, c’est par sa facture qu’il achève de le convaincre : des acteurs entièrement dévoués à leurs personnages, une photographie léchée, un sens du détail toujours plus précis mais jamais inutile, un univers inattendu et surtout une musique incroyablement efficace. Sobre, inquiétante, elle vient ponctuer certaines scènes avec une perfection déroutante.
.

Le monde du théâtre n’est jamais loin, l’art de la mise en scène transparaît clairement dans cette production télévisuelle. Véritable phénomène de qualité, cette série vous injecte six doses de pure adrénaline, se faufile sous votre peau et vous retourne le crâne, avec une acidité propre à l’humour de Dennis Kelly.

Bonus : les amateurs de Misfits retrouveront avec bonheur le beau Nathan Stewart-Jarrett dans l’un des rôles principaux.

Merci à Benoit pour la suggestion !

Advertisements