Un week-end, une ville : Paris

Que vous soyez ou non des habitués de la capitale, JBMT vous a préparé une petite sélection d’adresses qui pourront vous servir pour un week-end découverte comme pour une énième visite de la ville. Un peu touristique mais pas trop, en espérant que vous y trouviez votre bonheur !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour les courageux, on vous propose de prendre des croissants à la boulangerie Coudrier Geffroy (77 avenue Kléber dans le 16e) et d’aller les déguster sur la place du Trocadéro au lever du soleil.

Une fois dans le coin (vous pouvez aussi prendre le métro jusqu’à Alma Marceau), il faut choisir son camp :

  • le musée d’Art Moderne de la Ville de Paris rive droite
  • le musée du Quai Branly rive gauche (traverser la Seine à ce niveau vous offrira un point de vue imprenable)

Vous êtes ensuite à deux pas de la tour Eiffel, si l’envie vous prend !

Il faut bien sûr faire passer un moment au Louvre (que celui qui connaît le musée par cœur me jette la pierre), ressource inépuisable de chefs d’œuvre ; n’hésitez pas à vous perdre dans les départements moins connus : Archéologie orientale, Objets d’art…

Si le soleil décide de pointer le bout de son nez, vous pouvez prendre un vélib’ place de la République et remonter le canal Saint-Martin, ou lire tranquillement sur une chaise métallique devant le bassin des Tuileries.

Et pourquoi ne pas aller assister à une vente aux enchères à Drouot, histoire de rêver ou dépenser ses économies ? (9 rue Drouot dans le 9e)

Si vous décidez de marquer le coup, on vous invite à aller prendre un verre au Crillon. Oui oui, le palace donnant sur la Concorde. Puisque le verre de vin et les divers biscuits apéritifs à volonté vous reviennent entre 15 et 20€, pianiste compris, vous aurez un souvenir mémorable pour un prix somme toute modeste.

Moins chic mais tout aussi savoureux, le bar l’Attirail (9 Rue au Maire dans le 3e). Un verre de vin blanc à 2€ accompagné de pommes de terre sautées, le tout dans quelques mètres carrés bondés, on y resterait jusqu’au petit matin.

Le Marais mérite vraiment un détour le dimanche ; les magasins sont ouverts et les rues bondées. Le coin regorge de bonnes adresses ; pour reprendre des forces après une visite de l’incroyable musée de la Chasse et de la Nature (62 rue des Archives), rendez-vous rue des Rosiers :

  • pour un fallafel et une citronnade chez l’As du Fallafel
  • pour un thé et une ENORME tarte au citron meringuée (H : 10cm) au Loir dans la théière. 11€ les deux, c’est cher, il y a la queue, mais ça vaut le coup d’essayer.

Et si vous préférez un roulé à la cannelle assis dans une petite cour intérieure, on vous conseille le Café Suédois (11 rue Payenne).

La ville des Lumières version JBMT vous plaît ? (On pensera à déposer notre principe de séjour « culture & confiture »)

 

Louise

Publicités