Festival d’Aurillac : La Compagnie Jolie Môme

1419AssaultDanielAimeSite-083d1C’est par le biais de connaissances sur place que j’ai fait la découverte de cette compagnie. Basée au nord de Paris, aux abords de l’arrêt Front Populaire, elle vit de son activité de spectacles mais aussi de l’organisation de nombreux évènements, tels que des concerts ou cabarets. Après avoir exploré le programme du festival en long et en large et n’y avoir trouvé aucune information sur cette compagnie que je savais présente à Aurillac, j’ai enfin appris par le bouche-à-oreille ses lieux et horaires de représentation.

Présente à ce même endroit en temps et heure, aucun doute, quelque chose se passe ici, et d’important. Si je dois parler de Jolie Môme avec fidélité, je dois d’abord de décrire le public sur lequel je suis tombé : une foule, agglutinée dans ce qui n’est qu’un angle de rue, prête à subir un soleil de plomb pour assister au spectacle qui a su faire venir son monde sans la moindre promotion.

Son secret : un spectacle de qualité lié à une troupe animée et dynamique, un propos engagé et intelligent et soutenu par un savoir-faire scénique incontestable.

La forme de leur proposition dans la rue ressemble à celle d’un opéra du réel, alternant entre textes parlés et chantés. Les chansons, accompagnées d’un orchestre de bal populaire, sont introduites par des discours liés à des évènements politiques forts (Union sacrée du 6 janvier, décès d’un jeune musulman à la Cité des Poètes) et répondent avec subversion à une organisation du monde de la culture qu’ils n’hésitent pas à contester de l’intérieur. Leur absence du programme est volontaire et revendiquée, et s’explique par leur refus d’association aux soutiens financiers et politiques du festival.

Radicaux, de rouge vêtus et brandissant un grand drapeau pourpre, leur discours n’est en rien caricatural et vaguement gauchiste comme on pourrait les cataloguer. Sens du spectacle ne rime en rien avec démagogie mais plutôt avec lucidité, réalisme, et réflexion. C’est d’ailleurs avec émotion que j’ai pu constater l’unanimité auprès du public, uni pour acclamer une troupe aux valeurs fortes, voire exemplaires. Éveil des consciences et appel de la rue émanent de cette grande fête populaire, où art et engagement n’ont jamais été aussi complémentaires et virulents.

_______________________

Compagnie Jolie Môme
http://www.cie-joliemome.org/

Publicités